La télévision augmentée rapproche l'annonceur du consommateur

Par 09 février 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

Avec la télévision ''augmentée'' d'ActiveVideo Networks, les téléspectateurs interagissent plus librement avec leur petit écran. Pour les annonceurs, c'est aussi une opportunité de mieux cibler leurs publics.

ActiveVideo Networks tente de populariser son concept - et ses produits - de TV améliorée (ETV, enhanced TV). Le fournisseur propose d'intégrer à la télévision traditionnelle la vidéo sur le Net et les possibilités offertes par le Web 2.0. Il assure ainsi pouvoir impliquer plus en profondeur les téléspectateurs devant leur écran. Plus de liberté et d'interaction pour mieux cibler le public, c'est ce qu'ActiveVideo met en avant.Cette solution utilise des technologies l'EBIF (Enhanced TV Binary Interchange Format, un format pour donner de l'interactivité aux applications), et passe par les décodeurs classiques. D'après ses créateurs, cette nouvelle interactivité des programmes va augmenter les revenus publicitaires des annonceurs et offrir de nouvelles opportunités aux opérateurs câblés.
Un pas plus loin ?
Interrogé par L'Atelier, Patrick Le Floch, économiste et maître de conférence à l'IEP de Rennes confirme les opportunités offertes par une plus grande interactivité. "Les annonceurs ont besoin de nouveaux supports. Les chaînes traditionnelles voient leur audience baisser et les publicitaires doivent trouver des alternatives. En rendant les supports plus interactifs, on augmente l'attention des consommateurs et l'on cible mieux le public". Pourtant du point de vue du consommateur, il faut attendre pour pouvoir mesurer l'effet d'une publicité plus invasive. ActiveVideo laisse le choix. Entre interaction et aversion pour la publicité, le public est seul juge.
Des possibilités augmentées
ActiveVideo Networks veut sa solution simple à mettre en place et peu onéreuse. L'intérêt est que les informations EBIF sont intégrées aux flux MPEG. Cela fonctionne comme toute application EBIF, le plus étant d'accéder à des informations disponibles sur Internet qui sont streamées sur le poste de télévision. Pour ce faire, un serveur dédié d'ActiveVideo, transmet les informations demandées par l'utilisateur depuis les chaînes câblées vers le décodeur comme toute application interactive EBIF.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas