Télévision : Internet devient un sérieux concurrent de l'hertzien

Par 07 février 2008

Les téléspectateurs américains sont toujours plus nombreux à visionner leurs programmes télévisés via Internet. La possibilité d'y regarder les émissions en décalé favorise cette pratique.

Aux Etats-Unis, la notion de "prime time" – grand messe télévisuelle du soir – ne fait plus tout à fait référence à un horaire de diffusion particulier. Les téléspectateurs sont de plus en plus nombreux à regarder leurs programmes favoris à toute heure de la journée, ce grâce à Internet. Près de quatre-vingt millions d'américains, soit 43 % de la population d'internautes du pays, auraient déjà visionné une de leurs émissions TV préférées depuis la lucarne de leur ordinateur. Une proportion qui a presque doublé puisqu'ils n'étaient qu'un quart à en avoir fait autant un an auparavant.
Engouement pour la TV sur le web
Un cinquième des personnes surfant sur Internet outre-Atlantique déclarent même y regarder des shows télévisés chaque semaine. Et un peu plus du cinquième des internautes s'étant rendu sur le site d'un réseau TV majeur aurait justifié leur visite en invoquant la volonté d'y "voir un programme spécifique". Ces chiffres, publiés par le cabinet Solutions Research Group, dévoilent par ailleurs un engouement supérieur pour ce mode de diffusion que pour les offres de vidéo à la demande proposées via le câble. Seuls 14 % des internautes interrogés ont ainsi déclaré profiter de ces derniers services. Les grandes chaînes de télévisions américaines ne sont pas au bord de la faillite pour autant : elle maîtrisent aussi les services de télévision à la demande sur Internet.
Visionnage décalé
Ainsi, de l'avis des internautes américains, le service de vidéo en streaming d'abc.com serait le plus satisfaisant. Un peu plus de la majorité d'entre eux lui ont effectivement attribué la mention "excellente". Il est suivi par Fox.com qui a pour sa part contenté 44 % des sondés. D'après les statistiques recueillies par le cabinet d'étude, la pratique consistant à reporté le visionnage d'un programme "prime time" est désormais fortement ancrée. Un américain sur quatre aurait en effet regardé leur dernière émission TV de grande écoute en décalé, ce quelque soit la technologie utilisée : Internet, le téléphone mobile ou un enregistreur vidéo numérique. A noter : l'enquête porte sur un échantillon représentatif d'environ mille personnes de douze ans et plus interrogées en novembre 2007.

A lire également dans notre espace chronique :

Tentative toute subjective de définition de la télévision (27/09/2007)
Joost, une lucarne ouverte sur l'avenir de la publicité (12/09/2007)
"Internet ne fait pas disparaître le lien social, il donne aux individus la possibilité de le maîtriser davantage" (12/04/2007)

Toute l'actualité de l'innovation aux Etats-Unis sur L'Atelier US   
L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas