Tempête informatique : les « SQL Slammer » ou « Saphir » saturent 300.000 serveurs

Par 27 janvier 2003

Un virus informatique, qui serait parti samedi dernier depuis Hong-Kong, a causé ce week-end la saturation de 200.000 à 300.000 serveurs dans le monde. Nommé « SQL Slammer » ou « Saphir »,...

Un virus informatique, qui serait parti samedi dernier depuis Hong-Kong, a causé ce week-end la saturation de 200.000 à 300.000 serveurs dans le monde. Nommé « SQL Slammer » ou « Saphir », il s’est attaqué aux serveurs fonctionnant avec le logiciel SQL Server 2000 (Microsoft), ne disposant pas de mise à jour de leur système de sécurité. De fait, la 1ère version de ce dernier a une forte vulnérabilité à certains virus. Microsoft précise toutefois que depuis juillet dernier (lorsque la firme d’Atlanta a été informée des failles de son système), des « patchs » supplémentaires de sécurité, permettant de se protéger du virus de ce week-end, ont été proposés aux clients de SQL Server 2000. Provoquant une panne presque généralisée des services web en Corée du Sud, le virus s’est ensuite propagé aux Etats-Unis. Les 13.000 automates de Bank of America ont été incapables d’effectuer une transaction. Plusieurs autres banques ont rencontré des disfonctionnements analogues. En Europe, le trafic sur Internet a été aussi perturbé. En revanche, les données des systèmes attaqués, comme celles des ordinateurs individuels, ne semblent pas avoir été endommagées par le virus. (Atelier groupe BNP Paribas – 27/01/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas