Le temple de la high tech accouche de portables low cost

Par 12 février 2008

Deux constructeurs - un indien et un singapourien - annoncent au Mobile World Congress des téléphones mobiles facturés entre 20 et 25 dollars. Des produits qui traduisent l'intérêt grandissant pour les marchés émergents.

Après l'ordinateur portable à cent dollars, l'industrie mobile se met elle aussi aux prix "discount". Et c'est du pays de la voiture la moins chère du monde – la nano de chez Tata (moins de 2000 euros) - que nous vient cette nouvelle. Le constructeur indien Spice Mobile ambitionne de commercialiser à son tour le produit le moins onéreux du globe sur son propre marché, celui de la téléphonie. Il annonce ainsi le lancement d'un "mobile du peuple" vendu au prix modique de 20 dollars, soit un peu moins de 14 euros. L'appareil, dont la seule fonction est celle d'émettre et recevoir des appels, se présente comme un combiné réduit à sa plus simple expression : il ne comporte ni écran, ni haut-parleur.  
Un téléphone pour tous
Ce modèle sera d'abord commercialisé en Inde et au Moyen Orient avant d'être éventuellement proposé dans d'autres régions. "Spice a toujours oeuvré pour que les indiens s'équipent d'appareils de communication. Avec ce téléphone nous donnons l'opportunité aux personnes de tous niveaux de revenus de se doter d'un mobile", a déclaré B K Modi, président de Spice Corp. La marque a également profité de sa présence au Mobile World Congress de Barcelone pour annoncer la sortie de deux autres modèles. Le Movie Phone, un appareil dédié à la vidéo qui devrait être capable de lire un format de disque dédié, et le MITR qui est pour sa part conçu pour la navigation sur Internet.  
Cap sur les marchés émergents
Un créneau du mobile à bas prix qui semble plus que jamais susciter l'intérêt des industriels. Aujourd'hui même, Infineon, Jurong, TJAT et Brightstar ont annoncé leur rapprochement dans l'optique de développer le premier smartphone d'entrée de gamme à un prix défiant toute concurrence : 25 dollars. Nommée ULC2 cette alliance envisage de proposer un appareil assurant des fonctions de communication voix comme Internet. A travers ces initiatives ce sont les consommateurs des pays dits émergents qui sont plus particulièrement visés. A mesure que le pouvoir d'achat de ces populations augmente, ce sont autant de nouvelles opportunités qui se créent pour les fabricants d'électronique grand public, au premier rang desquels se trouvent les industriels du mobile.
Julien François

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas