Il est temps de standardiser les applications décisionnelles

Par 26 août 2004
Mots-clés : Smart city

Une nouvelle étude, menée par le cabinet KRC Research et parrainée par Unisys révèle que les cadres et les directeurs informatiques sont de plus en plus préoccupés par la complexité des...

Une nouvelle étude, menée par le cabinet KRC Research et parrainée par Unisys révèle que les cadres et les directeurs informatiques sont de plus en plus préoccupés par la complexité des solutions décisionnelles, pourtant initialement destinées à rationaliser la gestion de leurs entreprises. D'après l'étude, ces dirigeants cherchent à déterminer dans quelle mesure une standardisation de leur infrastructure de serveurs permettrait de réduire le nombre pléthorique d'applications décisionnelles utilisées au sein des entreprises. Plus de 30 % des personnes interrogées ont déclaré utiliser un minimum de 11 applications décisionnelles, la grande majorité des entreprises concernées en utilisant au moins 7. Selon les principaux analystes du secteur, les services et logiciels de la business intelligence, conçus pour aider les entreprises à analyser les données relatives à leurs clients, à leurs marchés et à leurs opérations, pour ensuite les transformer en informations propres à accroître leurs ventes et leurs performances, représentent une valeur de 25 milliards de dollars à l'échelle mondiale. Selon Unisys, c’est la croissance du marché de la business intelligence et l'évolution sporadique du développement logiciel qui ont contraint les entreprises à acquérir leurs applications décisionnelles au compte-gouttes. « Il en résulte une quantité d'applications disparates dénuées de la moindre fonction de reporting commune entre elles ». Conscients de cette source potentielle d’incohérences, les décideurs informatiques se disent prêts à 92 % à standardiser les applications en question pour optimiser l'efficacité de leur reporting.
L'étude, parrainée par Unisys et menée par le cabinet d'études de marché KRC Research, a porté sur des cadres et des directeurs informatiques, qui ont été interrogés à propos de la stratégie de leur entreprise en matière de business intelligence. Toutes ces personnes travaillent pour de grandes entreprises américaines générant un chiffre d'affaires annuel au moins égal à 500 millions de dollars. www.unisys.com/es7/BI/survey.asp(Atelier groupe BNP Paribas – 26/08/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas