Le temps et l'influence jouent sur le succès d'un contenu numérique

Par 12 avril 2013 1 commentaire
Réseau social

Comment expliquer le succès d'un contenu sur un réseau social, en plus de son intérêt en soi, et de la notoriété de la personne qui le diffuse ? Encore une fois, c'est la notion de temporalité et la communauté qui semblent jouer un rôle important.

Si le réseau d'un individu possède une certaine importance dans la propagation d'un contenu sur Internet, cette règle ne saurait être une vérité générale et applicable à tous les réseaux sociaux numériques. Une étude néerlandaise, conduite sur plusieurs années et sur plusieurs millions de fichiers de données extraits du site Internet Digg, montre que les relations d'amitié n'assurent la pérennité d'un contenu qu'une fois sur deux ; et seulement 2% en moyenne des amis proches par la localisation physique et les intérêts réagiraient à la visibilité d'une information sur la plate-forme numérique. La question que se sont donc posés les chercheurs est de savoir quels sont les critères qui influent sur la popularité d'un sujet, s'il ne s'agit pas uniquement des amis d'un réseau en ligne ? La temporalité et le communautarisme seraient deux autres critères à surveiller.

Une topologie logique du réseau

Ainsi, il y a moins de 12% de chances que deux utilisateurs au modèle quasi identique sur Digg - c'est à dire que 95% ou plus des "diggs" de A sont aussi effectués par B - soient directement connectés l'un avec l'autre. Cela conduit les chercheurs à considérer ce qu'ils appellent une topologie logique du réseau : une structure sous-jacente au réseau, une communauté officieuse dont tous les ressortissants partageraient un même modèle comportement sur le site Internet, sans toutefois être connectés entre eux. L'étude prend l'exemple des "Digg Patriots", un groupe de 102 utilisateurs sur les 2,2 millions qu'en comptait Digg en 2010, dont leur action permettrait la brusque ascension d'un contenu vers les plus hautes sphères du site Internet.

Savoir publier un contenu en temps et en heure

Dû au grand nombre de contenu posté sur le site Internet, 70% des données visibles pour un utilisateur A ne sont plus lisibles six heures plus tard par un utilisateur B. Cela donc donc la preuve d'un facteur temps inaltérable dans la survie d'un contenu sur Internet, mais ce facteur peut aussi être influencé par des phénomènes extérieurs au réseau social. Les chercheurs ont proposé à un groupe de personnes non-expertes les 158 histoires ayant connu le plus de succès sur une période d'un an, et leur ont demandé de noter l'importance générale et leur intérêt personnel sur ces informations. Les résultats de ce sondage montrent en particulier que le choix d'un utilisateur peut se faire en fonction de ce qu'il a entendu aux informations ou sur l'importance d'une histoire d'un mois à l'autre en fonction de sa médiatisation.

Haut de page

1 Commentaire

Un article de synthèse très intéressant sur la temporalité, la fréquence et le ciblage d'un contenu sur les réseaux sociaux. Au delà de la pertinence de l'information, la mise en perspective de sa communication reste un point primordial des réseaux sociaux.

Soumis par fabrice_0 - le 12 avril 2013 à 12h49

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas