Tentez votre chance et placez votre startup en vitrine !

Par 05 septembre 2013
Mots-clés : Start-up, Startup
Startup en vitrine

La startup Bureaux A Partager vient de lancer un concours intitulé "Startup en vitrine" afin de permettre aux jeunes entreprises de profiter d'une visibilité originale.

Comme nous l'explique une de ses collègues, Marie Barbier, le projet "Startup en vitrine" est parti d'une constatation de Clément Alteresco, le fondateur de Bureaux A Partager : « Il existe de nombreuses vitrines inoccupées qui représentent un grand potentiel pour de jeunes startups en manque de visibilité". C'est dans cette optique que "Startup en vitrine" a vu le jour. Celle-ci a en effet pour but de permettre à de jeunes entreprises de présenter leurs activités dans la devanture du 243 rue Saint Martin, dans le 3ème arrondissement de Paris.  

Bureaux à partager

Et pourquoi cet intérêt de la startup ? Car ce principe de partage d'espace, c'est un peu son credo. L'Atelier en parlait récemment dans un papier dédié à cette tendance. Bureaux A Partager propose en effet de réunir bureaux vides et startups en manque d'espace pour permettre de mettre en place des espaces de co-working et d'économiser sur le prix d'un loyer parfois très élevé, en particulier à Paris.

Ainsi, à l'issue d'un concours, le jury choisira 4 startups qui se verront offrir la possibilité de s'exposer en vitrine du 16 septembre au 11 octobre prochains, une semaine chacune. Et parmi ces 4 startups gagnantes, l'une d'entre elles se verra attribuer 10 000 euros d'hébergement à la Banque Publique d'Investissement. "Le gagnant sera hébergé à la BPI durant 6 mois et bénéficiera ainsi des conseils de professionnels pour faire évoluer son affaire."

Startup en vitrine

Les jeunes startups qui souhaitaient se lancer dans le concours devaient déposer leur dossier avant le 3 septembre. Et pour cette première édition, un seul mot d'ordre : l'originalité. "Pour de jeunes entreprises, il est souvent compliqué de se faire connaître et ce genre d’événement peut leur permettre de monter un projet créatif tout en développant un esprit logistique", constate Marie Barbier. "Nous avons reçu une trentaine de projets qui débordent de singularité." Parmi ces candidats, des startups qui présenteront des produits, des applications ou même des concepts non matériels. "Toutes ces entreprises se sont montrées extrêmement talentueuses pour vendre leurs projets. Ce sera dur de faire un choix!"

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas