Terminator et Robocop, est-ce encore de la science fiction?

Par 19 février 2009
Mots-clés : Amérique du Nord

Des prothèses qui incorporent des "mechatronic". Parfait je connais par cœur, j'ai déjà lu les "Robots" de Asimov. On va lire un peu plus, des "muscles polymères artificiels", on laisse tomber pour Asimov, bien trop vieux. On est plus dans "Hypérion" de Dan Simmons. L'histoire à l'air pas mal. D'un coup on me parle de deux chirurgiens. Comment ça ce n'est pas de la SF ???

Ha pardon, ça devient la réalité.
Les chirurgiens Craig Senders et Travis Tollefson de l'Université de Californie utilisent ces termes non pour écrire des livres, mais pour soigner les gens. Enfin pour le moment pour soigner les morts... Je m'explique : afin de mettre au point ces techniques de greffes d'éléments robotiques sur les humains, les tests ont été réalisés sur des cadavres. Je pense que ces médecins ont finalement lu beaucoup trop de livres de SF et de Fantasy.

Mais d'après eux ça marche. Au final, les livres avaient peut être raison, et la SF aurait dû continuer à s'appeler l'anticipation car ces greffes pourraient permettre à des malades qui ne peuvent plus cligner des yeux de récupérer cette fonction somme toute utile à la vision. Ils ajoutent même que en ajoutant des capteurs de lumière, les yeux pourraient se fermer afin de soulager automatiquement la personne de la luminosité.

C'est génial, moi qui pensais que seul le cinéma et les livres pouvaient me faire imaginer des robots et des cyborgs, finalement la science (pas fiction) nous offre une espèce de Robocop, pas flic mais qui comme ce dernier est guéri. Ils avaient tout compris dans les années 80'.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas