Le test de logiciels s'opère aussi dans les nuages

Par 13 avril 2010

Pour évaluer la qualité d'une solution en cours d'élaboration, trois chercheurs indiens recommandent de passer par le cloud computing. Cela permet de choisir outils et type de test avec plus de flexibilité.

Les systèmes de cloud computing faciliteront le test de logiciels en cours d'élaboration, assurent trois chercheurs indiens des universités de Pondicherry et de Chennai. Afin de le démontrer, ils suggèrent la mise en place d'un modèle organisé autour d'un PaaS (ou Platform as a Service) qui fera appel à plusieurs services spécifiques pour évaluer un logiciel en cours de finalisation. L'avantage ? Bénéficier en un même endroit de ressources qui ne sont pas toujours aisément accessibles, notamment pour les petites et moyennes entreprises. Entreprises qui n'ont d'ailleurs pas forcément le temps d'évaluer les produits qu'elles conçoivent. Selon ce modèle, l'infrastructure mise en place devra être ordonnée par un système informatique de gestion de service.
Pour un logiciel, plusieurs outils sont réquisitionnés
Celui-ci supervisera l'ensemble des opérations, et servira d'interface pour le client. Ce dispositif permettra de sélectionner les services de mise à l'essai en fonction de la demande de l'entreprise. Et de définir les solutions de tests appropriées. Selon les chercheurs, de tels services iront de l'inspection du logiciel, en passant par son test et la fourniture d'un rapport complet sur ses carences et imperfections. "Chaque nuage fournira un soutien bien particulier, qui correspondra à une tâche bien définie", expliquent les scientifiques. Cela permettra au client de préciser ses exigences.
Un rapport complet est délivré au client
Concernant le temps des tests, le type d'évaluation, ou bien les défauts potentiels du produit que l'on souhaite mettre à l'épreuve. Ou encore les techniques utilisées lors de l'inspection. "A l'issue de ce processus, des nuages se formeront", précisent les scientifiques. Les consignes seront alors distribuées aux différents logiciels. Ceux-ci examineront le produit et le mettront à l'épreuve, puis fourniront un rapport détaillé qui sera transmis au client. Seule précision, qui a son importance : dans le modèle proposé par les chercheurs, la question des partenariats économiques avec les différents fournisseurs de solutions dans les nuages nécessaires à la réalisation d'un tel système n'est pas abordée.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas