Testez votre taux d'alcoolémie grâce à l'Alcoomobile!

Par 06 octobre 2006 2 commentaires
Mots-clés : Smart city

La société Apportmédia a récemment lancé la mesure du degré d'alcoolémie sur... téléphone portable.

Mesurer son taux d'alcoolémie avant de prendre le volant est une bonne initiative. Mais comment faire quand un alcootest électronique coûte en moyenne 75 euros et qu'un lot d'éthylotests atteint facilement les 15 euros? Pour résoudre de problème, la société Apportmédia a récemment lancé la mesure du degré d'alcoolémie sur... téléphone portable!
 
L'Alcoomobile est en effet un simulateur d'alcoolémie à charger sur son mobile. Approuvé par la Sécurité Routière, ce système calcule le taux d'alcool présent dans votre sang selon la courbe de Widmark, un principe scientifique agréé par le Ministère de la Santé.  
 

L'Alcoomobile: un moyen peu coûteux pour mesurer son taux d'alcoolémie
 
Mais comment ce système fonctionne-t-il? Via une plate-forme téléphonique par Wap ou i-Mode, vous télécharger un programme de calcul. L'application est ainsi définitivement installée sur votre mobile. Chaque utilisation est gratuite, mis à part le coût de l'appel pour recevoir le lien de téléchargement de l'application (1,35 euro la première minute puis 0,34 euro par minute supplémentaire). Le paiement pour le téléchargement du programme se fait donc sur la facture téléphonique du client.
 
Une fois que l'Alcoomobile est téléchargé, il suffit à l'utilisateur de rentrer son profil: sexe, poids, taille, âge, période d'absorption de l'alcool (matin ou soir), repas ingurgités, types d'alcools consommés (bière, vin, vodka, etc.) et quantité d'alcool avalée (par verre ou en centilitres).
 
L'Alcoomobile effectue un savant calcul à partir de tous ces renseignements et affiche ensuite une courbe sur l'écran de votre portable indiquant votre taux d'alcoolémie et l'heure à partir de laquelle vous pouvez recommencer à conduire. Il faut savoir que la marge d'erreur de ce type de courbe est relativement mince à condition que l'usager ait rentré des informations correctes.
 
Néanmoins, l'utilisateur doit aussi prendre de lui-même en compte quelques paramètres qui ne peuvent pas être calculés tels que l'absorption de drogues, l'état de fatigue général ou la prise de médicaments.
 
Anne Confolant, L'Atelier BNP Paribas

Haut de page

2 Commentaires

deja vu tres sympas

Soumis par charvet (non vérifié) - le 29 juillet 2008 à 13h21

merci d'avance

Soumis par vidal (non vérifié) - le 02 septembre 2008 à 14h02

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas