La Tête Dans les Nuages est toujours déficitaire.

Par 10 septembre 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

Le nouveau PDG de la société La Tête Dans les Nuages, Etienne Madelin vient d’annoncer la fermeture d’ici la fin de l’année de 5 à 7 des 23 salles de loisirs que compte l’entreprise en France. Par...

Le nouveau PDG de la société La Tête Dans les Nuages, Etienne Madelin
vient d’annoncer la fermeture d’ici la fin de l’année de 5 à 7 des 23
salles de loisirs que compte l’entreprise en France.
Parmi celles-ci, trois sont en région parisienne “il s’agit en général de
mauvaises localisations. Ce réajustement est tout à fait normal dans un
métier nouveau comme le nôtre. Mais notre concept est bon”. Parallèlement
en effet, Etienne Madelin compte ouvrir 7 nouvelles salles en France.
Même si au premier semestre de l’exercice en cours, la société a réalisé
un chiffre d’affaire de 40 millions de F, en hausse de 50 %, les comptes
de 1998 seront encore déficitaires. L’an passé, les pertes d’exploitation
s’étaient élevées à 8,5 millions de F et le déficit net à 13,7 millions.
Contrôlée à 65 % par Didier et Bernard Touret et Alain Prost, l’entreprise
avait affiché au départ un ambitieux plan de développement à cinq ans
prévoyant d’ici à 2002 l’ouverture de 161 centres.
(Les Echos - 11/09/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas