Texte et web s'imposent sur mobile

Par 31 mars 2008
Mots-clés : Smart city

Aux Etats-Unis, ces deux usages font désormais partie des options les plus plébiscitées sur téléphone portable. Les principaux utilisateurs sont les jeunes et les hispaniques.

Près de deux tiers de la population américaine déclarent avoir utilisé en 2007 leur téléphone pour des activités non vocales et s'être connectés à l'Internet "on the go" - une connexion sans-fil, en dehors du lieu de travail et du domicile. Ces chiffres sont révélés dans le rapport "Mobile Access to Data and Information", mené par le centre PEW Internet. L'enquête montre que les utilisateurs ont changé leur façon d'accéder à leurs appareils : l'utilisationmobile et rapide a succédé à un accès sédentaire et prolongé. En parallèle ils ne se servent plus exclusivement de leur portable pour téléphoner, mais pour effectuer une dizaine d'autres activités, non vocales. Faisant désormais de leur mobile l'appareil le plus indispensable, ou tout du moins dont il est le plus difficile de se passer selon ses utilisateurs. Viennent derrière Internet, la télévision, et les téléphones fixes.
Plus jeunes, plus mobiles
Cette évolution est en partie expliquée par des facteurs démographiques. Près des deux tiers des jeunes adultes de 18 -29 ans, considèrent ainsi que leur mobile est l'appareil dont ils ont le plus besoin, contre 37% des plus de 65 ans. Les seniors sont quant à eux 60% à être attachés à leur ligne fixe, contre seulement un quart des plus jeunes. La nouvelle génération est plus nombreuse à utiliser le mobile pour les diverses options qu'il offre : appareil photo, téléchargement de vidéos, jeux, etc. De plus, elle est plus habituée à se connecter à Internet en dehors de chez elle ou de son lieu de travail, à partir d'un ordinateur portable ou d'un appareil de poche. Car si un tiers des internautes dit avoir accès au web "on the go" au moins une fois par semaine, l'enquête démontre que 70% des internautes entre 18 et 29 ans se sont connectés à Internet sans-fil. On descend à la moitié chez les 30-49 ans. Les moins de trente ans utilisent par ailleurs leur mobile autant pour envoyer des textos que pour lire et écrire des emails.
Les hispaniques sont plus connectés
Des chiffres qui montrent que les formes alternatives de communication sont importantes pour les jeunes utilisateurs, en particulier les emails, qui font partie de leurs activités quotidiennes. A noter, cette évolution dans les usages est aussi corrélée à l'appartenance ethnique des utilisateurs. 84% des hispaniques anglophones ont un mobile, contre les deux tiers des blancs et des afro-américains. Les américains d'origine latino utilisent plus souvent et de manière plus diversifiée leurs portables : ils sont deux fois plus à écouter de la musique sur leur téléphone, ou à y visionner des vidéos. Un peu plus de la moitié des blancs envoient des messages depuis leur mobile, contre les deux tiers des hispaniques. La différence se fait aussi sentir pour l'utilisation d'Internet : 65% des jeunes latinos sont des utilisateurs fréquents d'Internet en dehors de chez eux et de leur lieu professionnel.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas