TF1 refuse la diffusion via multiposte (TV+PC) de Free

Par 30 janvier 2007
Mots-clés : Future of Retail

Le service multiposte de Free suscite la polémique! La chaîne TF1, disponible depuis le 5 janvier pour les Freenautes, refuse d'être diffusée via ce service qui permet de regarder et...

Le service multiposte de Free suscite la polémique! La chaîne TF1, disponible depuis le 5 janvier pour les Freenautes, refuse d'être diffusée via ce service qui permet de regarder et d'enregistrer les chaînes disponibles sur la Freebox TV depuis son ordinateur. Motif : cette option favoriserait le piratage des programmes de la chaîne privée.
 
Le multiposte, accessible à partir des Freebox v3, v4 et HD, donne la possibilité de visionner simultanément des chaînes sur son téléviseur et sur son ordinateur et d'enregistrer des émissions sur son disque dur. En interdisant l'accès de ses programmes à travers ce service, TF1 n'autorise la diffusion que sur un téléviseur. Et il ne devient possible d'enregistrer du contenu que sur le disque dur interne de la Freebox. Or celui-ci dispose d'une mémoire limitée de 40 Go, et il n'est pas possible de transférer les enregistrements sur son PC.
 
Selon un porte-parole de TF1 dans des propos rapportés par PC Inpact, "il s'agit d'une décision qui a été prise afin de ne pas permettre la sortie du signal de TF1 sur l'ordinateur, mais seulement sur la télévision [...] et d'éviter par là même de voir les programmes de TF1 se retrouver sur Internet, piratés de cette manière". La chaîne justifie son choix en annonçant payer des droits très élevés pour obtenir certains contenus.
 
Cette décision a provoqué la colère de nombreux Freenautes, qui ont mis en ligne une pétition sur le site Le Journal du Freenaute. A ce jour, plus de 8 000 internautes l'auraient signée. Entre autres arguments, ces internautes rappellent que le FAI et la chaîne violent par cet accord un article de la loi DADVSI (Droits d'auteurs et droits voisins), qui stipule que "les éditeurs et les distributeurs de services de télévision ne peuvent recourir à des mesures techniques qui auraient pour effet de priver le public du bénéfice de l'exception pour copie privée, y compris sur un support et dans un format numérique". A suivre...
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 30/01/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas