Thomson : une perte nette de 636 millions d'euros mais de bonnes prévisions pour 2005

Par 03 mars 2005
Mots-clés : Smart city

En 2005, c'est sur sa division médias et loisirs que le groupe Thomson compte pour engranger une croissance de 10 % de son chiffre d'affaires. En attendant cela, le groupe français...

En 2005, c'est sur sa division médias et loisirs que le groupe Thomson compte pour engranger une croissance de 10 % de son chiffre d'affaires. En attendant cela, le groupe français vient d'annoncer un montant des ventes en recul de 4,8 %, à 7,99 milliards d'euros en 2004, contre un chiffre d'affaires de 8,4 milliards en 2003.

Du côté du résultat, le groupe d'électronique publie une perte nette de 636 millions d'euros, due à des provisions exceptionnelles de 904 millions d'euros marquées notamment par la restructuration de sa branche tubes et composants de téléviseurs (coût de 667 millions d'euros). Cette perte fait suite à un bénéfice, en 2003, de 26 millions d'euros.

Pour l'avenir, c'est sur le nouveau cœur de métier de Thomson, sa division "Media & Entertainment" que le groupe mise tout particulièrement. Sur l'exercice 2004, l'activité a publié un chiffre d'affaires en croissance de 9,5 % et dégagé une marge opérationnelle de 11 %.

De quoi atteindre les objectifs fixés par le groupe d'électronique, en passe de se retirer de l'activité tubes et composants pour téléviseurs. Frank Dangeard, le PDG du groupe, a affirmé dans un communiqué que son groupe entrevoyait d'ores et déjà une croissance de son chiffre d'affaires de 1,5 à 2 milliards d'euros pour 2006.

(Atelier groupe BNP Paribas - 03/03/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas