Le ticket mobile se développe, mais pas assez vite

Par 23 octobre 2008

D'ici cinq ans, près de quatre cent millions de consommateurs auront recours à des services de billetterie sur téléphone portable. Un marché toutefois ralenti par le nombre insuffisant de solutions NFC disponibles.

Les services de ticket mobile sont en plein essor. Selon une étude réalisée par Juniper Research, le chiffre d'affaires global de ce marché atteindra 92 milliards d'euros en 2013. D'ici là, quatre cent millions d'utilisateurs de téléphones portables s'en serviront pour prendre le métro, le train, se rendre au cinéma ou aller écouter des concerts sans utiliser des billets matériels. Les services de billetterie mobile pourraient toutefois se développer encore plus rapidement s'ils n'étaient entravés par la trop faible implémentation de la technologie NFC, à la fois sur les lecteurs de billets électroniques et sur les téléphones. Les analystes estiment par exemple que, d'ici cinq ans, seuls 15 % des combinés seront équipés pour pouvoir communiquer en champ proche avec leur environnement.
Standardisation des codes à barre
Autre problème : les systèmes de codes à barres sont encore insuffisamment standardisés. "Les dispositifs déjà mis en place par des opérateurs tels que O2 à Londres ou BART à San Francisco sont certes encourageants. Tout comme les perspectives. Mais le déploiement optimal de la billetterie mobile reste suspendu à celui de la NFC", souligne ainsi Howard Wilcox, l'auteur de l'étude. Ce dernier explique que le secteur moteur de ce marché sera le transport. Viennent ensuite le divertissement, puis les évènements sportifs. L'extrême Orient et la Chine représenteront la plus grosse partie du marché. Au Japon notamment, la majeure partie du rail se convertira au ticket mobile tandis que certaines compagnies aériennes commencent à proposer ce type de service.
Transports, divertissement et sports
En dehors des transports, le rapport de Juniper Research prend l'exemple de l'industrie du cinéma en Inde, où ont également été expérimentés des services de dématérialisation des billets. Un exemple d'autant plus important que 37 % des tickets de cinéma vendus dans le monde sont indiens. A eux seuls, l'extrême Orient, l'Europe et l'Amérique du Nord représenteront 80 % du marché des billets mobiles. "Ce marché offre des opportunités très intéressantes. Il permettra notamment d'augmenter le volume de places vendues en orchestrant des campagnes de marketing mobile de dernière minute". Ainsi, des billets pour un match pourront par exemple être proposés le jour même à ceux dont on sait qu'ils sont fans des équipes en présence.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas