Toshiba gonfle ses investissements dans les mémoires flash

Par 14 avril 2004
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

553 millions d’euros : c’est la somme que le géant japonais de l’électronique Toshiba a prévu d’ajouter à son investissement initial de 1,55 milliard d’euros dans les mémoires flash. Dans le...

553 millions d’euros : c’est la somme que le géant japonais de l’électronique Toshiba a prévu d’ajouter à son investissement initial de 1,55 milliard d’euros dans les mémoires flash. Dans le cadre d’une société commune créée avec SanDisk Corporation, qui fabrique des cartes de stockage de données, Toshiba prendra à sa charge la construction d’une chaîne de montage, et son partenaire la moitié des frais d’équipement de l’usine, sise à Yokkaichi au Japon.

Les mémoires flash équipent notamment les appareils photographiques numériques, les téléphones portables multimédia, et plus globalement l’ensemble des dispositifs dont le fonctionnement requiert une importante capacité de stockage. C’est sur la demande croissante de ces appareils que mise le groupe Toshiba, qui prévoit une croissance de 30 % du marché international des micro-circuits intégrés, à 5,28 milliards d’euros en 2005.

C’est précisément à cette échéance que devrait sortir de la nouvelle usine la première mémoire flash . La production mensuelle s’établira d’abord à 10.000 tranches de silicium par mois, avant d’être augmentée à 37.500.

(Atelier groupe BNP Paribas – 14/04/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas