A son tour, National Semiconductor revoit ses projets d’investissements

Par 05 octobre 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

en Europe. L’américain National Semiconductor pourrait fermer l’un de ses sites à Greenock en Ecosse, entraînant ainsi la suppression de 600 à 700 emplois. Actuellement, toutes les usines du grou...

en Europe.
L’américain National Semiconductor pourrait fermer l’un de ses sites à
Greenock en Ecosse, entraînant ainsi la suppression de 600 à 700 emplois.
Actuellement, toutes les usines du groupe ne fonctionnent qu’à 41 % de
leur capacité de production.
(La Tribune - 06/10/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas