Quand toute surface devient tactile et propice au travail collaboratif

Par 15 octobre 2012 Laisser un commentaire
extented multitouch

L'Extended Multitouch utilise la Kinect pour rendre toute interface tactile. Il est également capable de reconnaître la présence de plusieurs personnes, afin de permettre des actions différenciées.

Pour faciliter l'interaction à plusieurs sur une même surface, le mieux est de rendre n'importe quel support tactile. Le constat a été tiré par une équipe de l'université de Purdue*, qui a mis au point un système permettant cela, et à moindre coût. Leur dispositif, baptisé Extended Multitouch, utilise les capteurs de la Kinect pour rendre ce qu'il projette tactile. Comment ? En identifiant toutes les postures de la main, et en répondant aux actions commandées. Et fait intéressant, il détecte les différentes mains présentes sur une même surface, afin de permettre à plusieurs personnes d'effectuer des interventions sur la surface de manière différenciée. "Imaginez que vous ayez des iPads géants partout, sur n'importe quel mur de votre maison ou  de votre bureau, chaque comptoir de votre cuisine, tout cela sans utiliser une technologie coûteuse", commente sur le sujet Niklas Elmqvist, professeur adjoint en génie électrique et informatique à l'Université de Purdue, et co-fondateur du projet.

Comment ça marche ?

Techniquement, la Kinect détecte un espace tridimensionnel. Ainsi la première fois que le système est utilisé, le capteur étudie la surface pointée. Si vous voulez vous servir d’une table comme écran tactile, le système analyse la table et détermine la distance à laquelle se trouve la surface. Puis, afin d’interagir avec l’écran tactile, le programme calcule ensuite la distance avec vos doigts. Si la distance est la même que celle de la table, le logiciel comprend que vous entrez en contact. Enfin le système identifie la présence de plusieurs mains ou objets (stylets, crayons...) et fait de chacun de ces éléments un point d'entrée unique et différencié. Ainsi plusieurs personnes peuvent l’utiliser en même temps. En outre, comme le capteur sensoriel n’est pas dans l’écran mais au-dessus, l’Extended Multitouch est également capable de déterminer quelle main est utilisée, et si c’est un doigt ou le pouce.

Avec quelle précision ?

Il pourra être utilisé dans divers domaines puisque n’importe quelle surface d’intérieur pourra interagir virtuellement avec un ordinateur. Karthik Ramani, professeur en génie mécanique à l’université de Purdue affirme que leur système peut être "utilisé pour les environnements de vie, dans un studio de design pour travailler sur un concept, ou dans un laboratoire dans lequel un étudiant pourrait échanger avec son professeur". L’appareil pourrait également être utile en entreprise, pour des sessions de travail collaboratif. Enfin, pour tester leur système les chercheurs ont utilisés deux enquêtes utilisateurs et écrit un programme qui permettait aux personnes de dessiner avec un stylo et plusieurs doigts simultanément. La recherche indique que le système est précis à 98% dans la détermination de la posture de la main.  

*Sundar Murugappan, Niklas Elmqvist, Karthik Ramani, de la School of Mechanical Engineering, School of Electrical and Computer Engineering

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas