Les transactions boursières sur Internet explosent en Asie.

Par 10 janvier 2000

Selon la KSDA, l'association regroupant les sociétés de courtage coréennes, il s'est échangé quotidiennement en Corée une moyenne de 1,7 Md de dollars via Internet durant le mois d'août, soit 1,18 m...

Selon la KSDA, l'association regroupant les sociétés de courtage
coréennes, il s'est échangé quotidiennement en Corée une moyenne de 1,7 Md
de dollars via Internet durant le mois d'août, soit 1,18 millions d'ordres
boursiers pour 29 % des volumes (contre 3,7 % en décembre dernier).
Les volumes de titres échangés par Internet atteignaient à Taiwan 4,2 Md
de dollars sur la totalité du mois d'août, soit seulement 4,8 % du marché.
Sur les six derniers mois, ce chiffre augmente à un rythme mensuel moyen
de 40 % et pourrait franchir le seuil de 15 % à la fin de l'année.
Enfin, au Japon, les volumes mensuels de transactions par Internet peuvent
être estimés à 1,5 Md de dollars. Bien que modeste dans le contexte
japonais, ce chiffre est appelé à connaître une croissance explosive.
Depuis la déréglementation des commissions de courtage intervenue le 1er
octobre dernier, la concurrence est vive entre les courtiers traditionnels
(Daiwa et Nomura ont recueilli 55 % des 60 000 comptes en ligne ouverts au
Japon) et les nouveaux entrants comme Matsui Securities, Softbank ou
l'américain Charles Schwab.
Cette déréglementation fait évoluer, comme aux Etats-Unis, les commissions
vers des formules forfaitaires, l'investisseur en ligne ne paye que
quelques milliers de yens par transaction et non plus un pourcentage des
volumes de titres échangés.
(Christine Weissrock - Atelier Paribas 10/01/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas