Transformation digitale : les entreprises manquent de stratégie

Par 28 juillet 2015 2 commentaires
Transformation digitale MIT

Le MIT et Deloitte se sont associés pour étudier les politiques des entreprises quant à leur transformation digitale. Leur constat ? La plupart manquent de stratégie claire dans le domaine.

La mise en place de technologies n’aurait-elle rien à voir avec l’efficacité de la transformation digitale des entreprises ? C’est un peu ce que suggère le dernier rapport mené par le MIT Sloan Management Review – la revue business du Massachusetts Institute of Technology – avec le cabinet de conseil Deloitte. Les experts américains ont interrogé plus de 4 800 cadres dans 129 pays afin de mieux appréhender les tendances et les politiques de transformation digitale durant l’année passée. Ils ont ensuite classé les entreprises selon leur degré de « maturité digitale » en fonction des notes données pas les employés.

               Les entreprises venant à maturité sont encore très peu nombreuses selon le MIT et Deloitte.
 

Seules 29 % des compagnies sont situées dans la dernière phase de leur « maturité digitale ». Un stade qui équivaut selon le rapport à un développement simultané de quatre composantes : le social, le mobile, l’analyse de données et le cloud. Quels sont donc les freins qui ralentissent les 71 % d’entreprises restantes ?

Parmi les obstacles cités par les employés, l’absence de stratégie arrive en tête. En deuxième position, les sondés évoquent les priorités divergentes, comme le souci de sécurité, par exemple. Le problème réside donc bel et bien dans le manque d’une politique de transformation digitale claire. Ainsi, 80 % des employés d’une entreprise dite mature pensent que leur société a une vision définie de sa transformation. Dans le même temps, ils ne sont que 15 % à penser la même chose dans les entreprises au tout début de leur mutation numérique.

« Notre organisation a une stratégie digitale claire et cohérente », une réalité dans les entreprises déjà matures en matière de digital.
 

En fin de compte, les technologies joueraient un rôle mineur dans la réussite d’une transformation digitale face à l’importance de la stratégie. Ainsi, le manque de compétences techniques n’est cité comme frein à la transformation numérique que par 25 % des sondés (contre 43 % pour de priorités divergentes, par exemple). Ils sont même 44 % à penser que leur entreprise manque de connaissances quant à l’impact du digital sur le business. Le problème tiendrait donc plus à la vision globale qu’à la technique.

D’autant que seuls 43 % des cadres sont d’accord avec la politique digitale de leur entreprise. Une statistique qui souligne une fois de plus la nécessité d’une communication efficace dans la mutation vers le numérique. Mutation qui générerait plus de 1 200 milliards de dollars si elle était accomplie au niveau mondial.

Haut de page

2 Commentaires

https://twitter.com/APSO4G/status/626297942849245184

Soumis par William Theaux (non vérifié) - le 29 juillet 2015 à 09h49

Digital: qui appartient aux doigts

Soumis par roberti (non vérifié) - le 11 septembre 2015 à 13h26

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas