La transformation digitale nécessite encore un effort accru à tous les niveaux

Par 04 juin 2013
digitalisation

Les entreprises qui réussissent à prendre le virage du digital sont celles qui mobilisent l’ensemble de leurs institutions.

Tous les secteurs ont maintenant pris conscience de la puissance du numérique. Cependant, alors qu’une meilleure appréciation de son rôle se fait ressentir, de nombreuses entreprises ont encore du mal à aller plus loin dans leurs initiatives de transformation. Dans un quatrième rapport autour de la transformation numérique, Capgemini vise à aider les dirigeants d'entreprises à comprendre comment accélérer leurs efforts pour se transformer numériquement. Pour cela, le cabinet s’est tourné vers les dirigeants de plusieurs grandes entreprises, afin d’évaluer leur rythme d’adoption du numérique. L’étude recense alors trois mécanismes primaires pour accélérer la nécessité d’adoption et le déploiement du digital : une meilleure gouvernance, une liaison plus étroite entre les services technologiques et commerciaux et un engagement plus fort, notamment de la part des employés.
 

Une volonté de transformation à tous les niveaux de l'entreprise

Ainsi, Joe Gross, Vice-Président du groupe Allianz, pense que la digitalisation va transformer l’expérience client en profondeur. Il ajoute que c’est toutefois un processus à double sens : en effet, pour conduire ses initiatives numériques, Allianz engage à la fois les membres de son conseil, mais aussi ses entités opérationnelles. Il est en fait essentiel d'établir une compréhension uniforme de ce que signifie la transformation numérique. Pour sa part, Capgemini rapporte qu’un des grands défis des entreprises est de transférer l'enthousiasme autour du numérique de la haute direction vers les cadres intermédiaires et le niveau opérationnel. Markus Nordlin, directeur des systèmes d’information de Zurich Insurance, affirme, quant-à-lui, que les leaders de demain seront de vrais professionnels hybrides ayant passé un certain temps dans l'informatique et qui auront su évoluer avec les usages. Le DSI par exemple aura des rôles et des défis supplémentaires, mais ne verra pas ses responsabilités fondamentales disparaître.

Accélérer le déploiement des services numériques

Khalifa Al Shamsi, directeur média chez Etisalat, est d’avis que l’accélération de la transition vers le numérique passera par la création d’unité de services numériques (Digital Services Unit). Afin d'accélérer le déploiement des services numériques, Etisalat a ainsi mis l'accent sur la construction d'un mélange des deux ensembles de compétences commerciales et techniques dans cette unité. Adam Pisoni co-fondateur et directeur de la technologie de Yammer évoque lui l’importance des réseaux sociaux d’entreprises, qui gardent les employés concernés parce qu'ils leur permettent de se sentir plus connectés à la mission. En outre, il commence à remarquer que les réseaux sociaux ont un impact positif sur la fidélisation des clients. Une des erreurs initiales que les organisations font est de penser que l'adoption des réseaux sociaux va arriver par elle-même. Or, les réseaux sociaux sont à l'origine d'un changement culturel en diffusant le message que l'amélioration de l'entreprise est en fait l'affaire de tous. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas