Travailler dans un bâtiment durable améliorerait la productivité

Par 17 février 2016
Un bâtiment durable

Selon un rapport de la Commission Européenne datant de décembre 2015, le bien-être et la santé des employés devraient être pris en compte comme des macro-objectifs dans les projets de bâtiments durables.

L’on connaît les bénéfices environnementaux des bâtiments économes en énergie. Mais de quelle manière ces mesures profitent-elles aux personnes qui y travaillent et à leurs employeurs ? C’est le sujet sur lequel s’est penché le service scientifique de la Commission Européenne, appelé à déterminer les objectifs indirects des projets de construction durable dans l’UE.

D’une part, il a été affirmé qu’un bâtiment à hautes qualités environnementales était plus susceptible d’offrir un cadre de travail sain et confortable. La prédominance de la lumière naturelle, une bonne ventilation, une température agréable tout au long de l’année, la possibilité de contrôle de l’environnement par les utilisateurs et une vue sur des espaces verts seraient en effet des facteurs de bien-être. D’autre part, le rapport confirme le lien étroit qui existe entre le bien-être, la satisfaction des salariés et leur productivité. Le coût salarial représentant en moyenne 90% des coûts opérationnels d’une entreprise, il est donc important de considérer cet aspect.

Mais  comment être certain que les mesures bénéficient aux utilisateurs ? En leur demandant de coucher leurs idées sur le papier en amont de la construction. C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude de l’université de Zurich. Impliquer réellement les futurs utilisateurs dans un projet architectural durable permettrait donc de mettre l’accent sur le volet social tout en bénéficiant d’une retombée économique à long terme.  
 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas