Des travailleurs toujours plus mobiles

Par 25 février 2010

La multiplication des smartphones et d'applications dédiées facilite le travail en situation de mobilité. C'est la région Asie/Pacifique qui enregistrera le plus fort taux de croissance.

Le nombre de travailleurs en situation de mobilité est en pleine croissance, note IDC dans une étude*. Le milliard de personnes qui travaillent de cette manière devrait être atteint à la fin de l'année. Et ce sont deux cents millions d'individus supplémentaires qui viendront grossir les troupes en 2013. Les raisons de cet engouement ? La reprise économique et la multiplication d'appareils mobiles et d'applications dédiées et sécurisées. "L'existence de solutions high-tech fournit une meilleure expérience de travail pour les professionnels qui sont déjà mobiles", explique à L'Atelier Sean Ryan, analyste pour le cabinet. "Mais cela agit aussi comme un facilitateur pour des professions qui jusqu'ici n'étaient pas véritablement mobiles".
Des problèmes liés aux infrastructures à régler
Et d'ajouter : "Même si certaines barrières freinent encore cette adoption, le marché potentiel de la mobilité est très vaste". Parmi ces dernières, des problèmes d'infrastructures et des différences culturelles et économiques. Si l'on en croit le cabinet, cette croissance sera plus dynamique dans les économies émergentes de la région Asie/Pacifique, et dans lesquelles le nombre de travailleurs mobiles est encore faible. De 546 millions en 2008, le nombre de salariés en situation de mobilité de cette partie du monde dépassera les 734 millions en 2013. "Une économie basée sur le service est le fondement de la croissance des travailleurs mobiles", explique Sean Ryan. "Les marchés émergents n'ont encore qu'un faible pourcentage de leur activité dédiée aux services".
La moitié de travailleurs mobiles en Europe
Mais cela est en train de changer avec la reprise". Dans les pays émergents, cette croissance va aussi être tirée par l'augmentation du nombre de cadres, consultants et collaborateurs de multinationales présents sur place. Par comparaison, l’Europe occidentale atteindra les 129 millions en 2013 - soit la moitié de sa population active. Quant aux Américains, ils caracolent en première position, avec les trois quarts des travailleurs qui utiliseront des solutions mobiles dans trois ans. La situation sera quasi identique au Japon.
* Worldwide Mobile Worker Population 2009-2013

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas