La très forte croissance des mobiles a fait progresser le chiffre

Par 17 février 1998
Mots-clés : Digital Working, Europe

d'affaires 1997 de France Télécom. Malgré les différentes baisses des prix des communications fixes décidées en 1997, France Télécom termine l'exercice 1997 par un chiffre d'affaires de 156,7 milli...

d'affaires 1997 de France Télécom.
Malgré les différentes baisses des prix des communications fixes décidées
en 1997, France Télécom termine l'exercice 1997 par un chiffre d'affaires
de 156,7 milliards de F, en hausse de 3,6 %. Ce résultat est dû en grande
partie par les bons résultats enregistrés dans le domaine des
télécommunications mobiles. Au 31 décembre 1997, France Télécom comptait
en effet plus de 3 millions d'abonnés à son service Itinéris, contre 1,3
million un an auparavant. Son chiffre d'affaires "mobiles" de plus de 17
milliards de F, a progressé de 52 % et généré 5,8 milliards de F de
recettes supplémentaires. Cette année, cette tendance devrait se
poursuivre.
Le téléphone fixe génère toujours près des deux tiers des revenus.
Toutefois, du fait de la concurrence nationale et internationale, sa part
devrait se réduire progressivement.
Le chiffre d'affaires de la téléphonie fixe de 100 milliards de F s'est
réduit de 2,2 milliards du fait des baisses de prix de 40 % sur les
communications nationales et internationales et de 5 % sur le local.
Toutefois, la hausse globale du trafic et la hausse de 15 F du prix de
l'abonnement mensuel ont permis de compenser cette baisse.
Les autres activités (transmission de données, télévision par câble et
télédiffusion ...) sont restées stables ou en légère progression, hormis
la vente et la location d'équipements en léger recul.
Les résultats définitifs ne seront connus que le 18 mars prochain.
(Les Echos - La Tribune - Le Figaro - 17/02/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas