Le troisième opérateur espagnol de téléphonie mobile s’appellera Amena.

Par 11 décembre 1998
Mots-clés : Digital Working, Europe

Retevision Mobil (RM), filiale de Telecom Italia vient d’annoncer hier le nom commercial du troisième opérateur de téléphonie mobile. Amena devrait entrer en service au cours de la troisième semai...

Retevision Mobil (RM), filiale de Telecom Italia vient d’annoncer hier le
nom commercial du troisième opérateur de téléphonie mobile. Amena devrait
entrer en service au cours de la troisième semaine du mois de janvier
prochain. Au départ, son réseau couvrira 19 % de la population, les huit
principales villes espagnoles. Selon le président de RM, Salazar Simpson
“le nombre initial des 800 antennes installées sera porté à 4 200 avant
le 31 décembre 1999, couvrant alors 95 % de la population”.
L’installation du réseau sera totalement achevée avant la fin 2002 avec 7
500 antennes.
Toutefois, grâce à des “accords transitoires” signés avec Telefonica
Mobil et Airtel, Amena sera en mesure de couvrir l’ensemble du territoire
espagnol dès le premier jour.
Non seulement, ses tarifs seront inférieurs de 30 % à ceux de TM et
d’Airtel, mais Amena proposera aussi des systèmes d’abonnement ou de
prépaiement beaucoup plus souples que ceux de ces concurrents
“actuellement, 80 % des utilisateurs du téléphone mobile ont souscrit des
contrats qui leur sont défavorables”.
Dès la première année, Amena compte séduire 258 000 clients, pour arriver
à 650 000 en 2000 et à 1 170 000 en 2001 “notre objectif final est de
prendre 22 % du marché”.
De 14,5 % en août dernier, le taux de pénétration du mobile en Espagne
devrait se situer à la fin de l’année autour des 17 % (6,8 millions de
clients), 23 % en 1999 et 30 % en 2000 (12 millions de clients).
(Les Echos 11/12/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas