TrueNorth : les machines simulent le cerveau humain

Par 02 septembre 2013 Laisser un commentaire
nouvelle programmation informatique

Les chercheurs d’IBM ont élaboré un système qui stocke et traite les informations de la même manière que les neurones fonctionnent dans les cerveaux humains, promettant le début d’une nouvelle génération de machines intelligentes.

Après les qualités sensorielles, c’est au tour du fonctionnement cérébral d’être enseigné aux ordinateurs. Récemment lors de la Conférence Internationale sur les réseaux neuronaux à Dallas, l’équipe de l’informatique cognitive d’IBM a dévoilé un nouveau système informatique, capable de simuler certains processus du cerveau humain. Baptisé TrueNorth, le projet développé par IBM englobe un paradigme de programmation (un style fondamental qui détermine la vue qu’a le développeur de l’exécution de son programme) , un simulateur associé et une bibliothèque logicielle de base pour son capteur expérimental SyNAPSE, élaboré il y a un an.

Comment ce système fonctionne ?

La plupart des ordinateurs modernes dépendent de l’architecture de Von Neumann avec des unités distinctes pour stocker des informations et les traiter de manière séquentielle, et utilisent des langages de programmation conçus spécifiquement pour cette architecture. Au lieu de cela, TrueNorth stocke et traite des informations de manière distribuée, parallèle, tels les neurones (processeurs) et les synapses (mémoires) dans un cerveau humain. Le logiciel associé simule le fonctionnement d’un réseau massif de cœurs avec 100 trillions de synapses virtuels et 2 milliards de noyaux neuro-synaptiques. Parralèllement, pour accompagner ce système, un nouveau paradigme de programmation a été conçu. Baptisé Corelet, il est basé sur des blocs réutilisables et empilables. Chaque corelet précise le fonctionnement de base d’un réseau de noyaux neuro-synaptiques. Ainsi, un corelet peut détecter le mouvement, la forme d’un objet, tandis que l’autre peut trier les images par couleurs. Ils peuvent également se combiner pour créer de nouvelles fonctionnalités plus complexes. IBM a créé plus de 150 corelets dans une bibliothèque pour faciliter le travail des programmeurs.

A quels usages répond-il ?

Selon Karlheinz Meier, co-directeur du Human Brain Project de l’Union Européenne, les architectures de calculs non traditionnels comme TrueNorth ne sont pas destinées à remplacer des systèmes existants. Inspirés par les cerveaux humains, capables de faire des prévisions, ils pourraient être utilisés pour résoudre des problèmes liés au Big Data, que l’approche Von Neumann ne permet pas de résoudre. De même, le système promet de nombreuses applications dans divers domaines. A titre d’exemple, les capteurs intelligents de SyNAPSE peuvent être utilisés pour fabriquer des lunettes pour les malvoyants, ils pourraient recueillir des informations sensorielles et les interpréter dans une forme de langage que la personne est capable de comprendre. L’équipe étudie également la possibilité d’apporter ces technologies dans les objets connectés, les smartphones ou les automobiles.

 

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas