Les turcs truquent les Gezenzis !

Par 10 juin 2010

La géolocalisation attire les opérateurs télécoms. Et à l'image de "Turkcell", on comprend pourquoi. Cette semaine, la compagnie turque a lancé un service de micro-blogging baptisé 'Gezenzi'. Celui-ci propose aux utilisateurs de mobiles de participer à une plate-forme de micro-blogging en passant par le fil bien huilé d'Internet. Et à l'inverse de géants comme FourSquare et Twitter, il propose également aux non-utilisateurs de smartphones d'utiliser le SMS pour poster du contenu.

Ah, la belle invention ! Ils sont malins ces Ottomans. Au bout du compte, ils ont trouvé le filon pour tirer un maximum de profit sur les services de géolocalisation.

Bon parlons tout de même un peu de leur fameux Gezenzi qui, comme je vous l'apprends, signifie "moment de partage" !

Le site de micro-blogging propose donc aux membres inscrits d'échanger depuis les lieux où ils se trouvent des informations. En voyage ou lors de Gezenzis quotidiens, les utilisateurs peuvent envoyer via une connexion Internet ou, donc, par SMS/MMS, des contenus multimédia - commentaires, vidéos, photos, etc.

"Les informations postées par les utilisateurs peuvent traiter de divers sujets : sport, météo, restaurant, voyage" indique Cenk Bayrakdar, directeur de la compagnie Turkcell.
Et d'ajouter "Et ce, partout dans le monde". Whaouou !

Ce qui veut dire qu'après Martine à la montagne. On devrait trouver très prochainement online: Cemal à la plage, Myriam à la piscine, Cengaver aux bains turcs, et Ufuk, eh bien, peut-être dans les nuages ?

En tout cas, eh bien, nos amis turcs pourront traquer en ligne et dans le périmètre dans lequel ils se trouvent les Gezenzi bloggeurs !

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas