La TV 2.0, nouveau souffle pour les marketeurs ?

Par 08 mars 2010
Mots-clés : Future of Retail

La télévision connectée ouvre des perspectives pour les publicitaires, en permettant aux téléspectateurs d'acheter un produit depuis son poste. Une initiative qui oblige du coup les professionnels à repenser leurs contenus.

Les consommateurs se lassent de l’argumentaire produit classique. La publicité TV traditionnelle peine à créer l’enthousiasme autour d’une marque ou d’un produit", explique Ineum Consulting. Selon le cabinet, la généralisation de la télévision connectée changera cette perception. Dans une étude sur la télévision 2.0, il souligne que dés 2010, les téléviseurs vendus seront reliés à une borne Internet et équipés de barres d'outils et autres widgets adaptés au poste. Ce qui permettra au téléspectateur, pendant qu'il visionne un contenu, d'interagir avec ce dernier. Autant d'habitudes qui obligeront les marques à s'adapter à ce nouveau rapport avec le client. "Cela permet d’aller au-delà du placement produit", explique à L’Atelier Philippe Pestanes, consultant et responsable de l’étude.
De nouveaux formats publicitaires doivent s'imposer, selon l'étude
Constat validé par l'étude : "De fait, de nouveaux formats publicitaires doivent s’imposer",est-il indiqué. "La publicité TV 2.0 ouvre un champ de créativité beaucoup plus large. Il est possible d'aller plus loin que les publicités traditionnelles" insiste ainsi le consultant. Et de rappeler qu'il est important de créer du coup un cercle vertueux : "Les annonceurs doivent parvenir à créer de nouveaux contenus. Mais les développeurs vont avoir besoin d'une audience pour développer de tels services". D’autre part, il n'est pas certain que les téléspectateurs soient disposés à devenir acteurs. "La télévision demeure pour le moment le média de la passivité".
Reste à savoir si le public saura s'adapter à ce type de publicité
"Il n’est pas dit que le public saura s’adapter et entrer dans une démarche pro-active",poursuit le consultant. Concrètement, le consommateur-téléspectateur pourra aller rechercher directement l’information qu’il désire obtenir sur un produit, via un widget. Il pourra aussi tester le produit virtuellement, avant de le commander éventuellement, en ligne. Faisant du petit écran le terrain privilégié de l’advertainment (divertir le consommateur pour mieux le fidéliser). "Les widgets permettront aux "télénautes" de se connecter directement, comme certains le font déjà via les indications SMS diffusées au cours des programmes", conclut Philippe Pestanes.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas