TV payante, VoIP et 4G profiteront aux télécoms israéliens

Par 01 décembre 2010
un smartphone avec des applications

Si la croissance s'annonce modeste, elle sera portée en grande partie par la mise sur le marché de nouveaux réseaux et services susceptibles d'être plébiscités par la population.

Sur un marché des télécommunications israélien considéré comme mûr, la croissance sera à imputer au développement de nouveaux réseaux et à la multiplication des services plutôt qu'à une hausse du taux de pénétration, note Pyramid Research dans un rapport. Selon le cabinet, le pays s'apprête en effet à miser sur la 4G et les réseaux LTE (Long Term Evolution), et, côté services, sur la VoIP et la télévision payante. "Avec 85 % des foyers qui disposent d'un accès haut débit fixe et la multiplication des offres 3G par les acteurs du mobile, le marché est prêt pour des offres de convergence et multiplay".

Réaliser des partenariats

Voilà ce que souligne ainsi Kerem Arsal, analyste chez Pyramid Research. Qui ajoute que la consommation de data est elle aussi en augmentation. Côté réseaux, l'institut estime que le nombre d'abonnements LTE devrait attirer plus d'un utilisateur sur dix en 2015. Autre chose : pour réaliser des profits, le cabinet souligne une tendance des opérateurs à réaliser des partenariats.

Une croissance plutôt douce

"Fusions et rapprochements permettront à ces acteurs d'étendre leur offre. La différenciation à travers des offres discount et des services à valeur ajoutée devient vitale", note Kerem Arsal. Enfin, Pyramid Research note que les vendeurs devraient aussi trouver des opportunités, notamment en apportant de l'aide aux opérateurs en train de déployer leurs offres multiplay. Pour les chiffres, il faut compter sur une croissance plutôt douce : le montant des revenus devrait atteindre les 7,1 milliards de dollars d'ici à 2015, contre 6,9 milliards en 2010.


 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas