Twitter ne se lit plus, il s'écoute

Par 04 mars 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

Un prototype de radio traduit les messages postés par les utilisateurs de Twitter en messages vocaux.

De nombreux sites Internet, à l'instar de celui de L'Atelier, proposent déjà une option Read Speaker. Cette fonctionnalité permet de traduire des messages textuels en une lecture audio. D'autres plates-formes, comme l'Apple iTunes Université, proposent de télécharger des podcasts. Mark Keague, de l'université Queen de Belfast, a imaginé de croiser l'audio avec Twitter. L'étudiant de 20 ans a inventé une radio qui lit et diffuse les messages postés sur le réseau social. "L'idée m'est venue en pensant à la quantité d'informations qui sont transmises sur Internet," explique l'étudiant.
Mettre en valeur les messages
"Notamment via les nombreux réseaux sociaux et les sites personnels. Il y a beaucoup d'informations qui ne sont pas lues et qui passent inaperçues" continue-t-il. L'étudiant a alors observé comment le broadcast était utilisé dans le passé et en a déduit qu'il s'appliquerait parfaitement aux technologies modernes. "Le service Twitter à des millions d'utilisateurs, qui communiquent un nombre incalculable de messages par jour", explique l'étudiant. Le prototype a été créé sur une ancienne radio. L'étudiant y a ajouté un microcontrôleur et une connexion entre l'ordinateur et la radio.
Deux types de Tweets
Il lui a suffit ensuite de télécharger les tweets et de les envoyer vers la radio. Selon leurs tons, les messages sont répartis par la radio en deux stations. Un canal diffuse les tweets positifs et un canal de tweets négatifs. Mark Keague a décliné son prototype en une version interactive. L'outil, selon son inventeur, va être retravaillé et améliore, notamment au niveau de son design. Pour autant, l'étudiant ne prévoit pas d'en faire tout de suite une commercialisation.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas