Twitter peine encore à séduire le grand public

Par 14 octobre 2010
Mots-clés : Smart city, Europe
Personnages reliés entre eux

Selon une étude menée par l’observatoire Ifop des réseaux sociaux, le site de micro-blogging demeure réservé aux professionnels et aux internautes de 18 à 24 ans.

A peine 10 % des internautes français qui affirmaient connaître Twitter en décembre 2009 l’utilisaient effectivement, rapportaient L'Atelier et Faber Novel dans une étude menée conjointement en fin d'année dernière. Le site de micro-blogging restant l’apanage de segments très spécifiques de la population. Si l'on en croit l’étude menée par l’observatoire IFOP des réseaux sociaux, à paraître aujourd’hui, la situation est toujours sensiblement la même. Seuls 7 % des personnes interrogées déclarent être membre du site, soit une progression de 2 points à peine par rapport à l’automne 2009. Et ce, malgré une hausse sensible de la notoriété du site, qui atteint désormais les 80 %. "Les adeptes du micro-blogging se recrutent principalement parmi les internautes âgés de 18 à 24 ans", précise notamment l’étude.

Twitter, ce microcosme

A elle seule, la génération Y représente en effet près de 20 % des utilisateurs. Et un étudiant sur cinq déclare posséder un compte. Les indépendants et les catégories socioprofessionnelles supérieures (CSP +) sont également surreprésentés. Et plus d’un utilisateur sur dix habite en Ile-de-France. "A noter que l’utilisation de Twitter varie peu d’un camp politique à l’autre : 7 % des internautes se déclarant proches de la gauche posséderaient un compte, 9 % de ceux de la droite", précisent les analystes. Point important : l’appartenance à d’autre réseaux sociaux favorise considérablement l’adoption du site. "A titre d’exemple, 15 % des utilisateurs de Facebook déclarent posséder un compte Twitter, soit deux fois plus que la moyenne observée à l’échelle de l’ensemble des internautes", est-il indiqué.

Facebook, troisième réseau social en France

Un quart des utilisateurs de YouTube sont également présents sur le site de micro-blogging. YouTube qui progresse, en termes de notoriété, selon les chiffres publiés dans l’étude. Le site de vidéos en ligne se hisse même à la deuxième place en France - derrière Facebook - mais devant Copains d’avant. Fait surprenant : Facebook n’est toujours pas premier en termes d’usage. Le réseau social se situe juste derrière Copains d’avant, et Windows Live (Messenger/Spaces), qui arrive en tête. Enfin, d’un point de vue général, près de huit internautes de l’Hexagone sur dix se déclarent membres d’au moins un réseau social. Et en moyenne, ceux-ci sont membres de 2,9 réseaux sociaux. Pour cette enquête, l’Ifop a interrogé plus de 2 000 internautes du 15 au 22 septembre 2010.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas