Twitter : réseau social de prédilection des gouvernements pour communiquer avec le citoyen ?

Par 21 janvier 2014
Twitter

Si les institutions gouvernementales ont bien compris l'intérêt d'avoir une présence sur les réseaux sociaux afin d'atteindre leurs citoyens, ce sont les mécanismes propres à Twitter qui semblent les attirer le plus.

A en croire l'existence même du compte Facebook « City of New York », les organisations gouvernementales se seraient mises au diapason de leurs citoyens et des entreprises privées en adoptant à leur tour les réseaux sociaux. Et plus particulièrement, ce serait Twitter qui aurait les faveurs de ces institutions lorsqu’il s’agit d’offrir une “image publique” à leur citoyens, d’après une étude réalisée par une équipe de chercheurs de l’Université de Düsseldorf. Celle-ci, dont le but était d’analyser l’usage des réseaux sociaux par les gouvernements, a mis en lumière le fait que sur 31 villes* du monde considérées comme les plus avancée du point de vue des nouvelles technologies, 24 possèderaient un compte Twitter. Ce chiffre propulserait le réseau social à la première place du classement des médias les plus utilisés par les gouvernements devant Youtube (21 villes) ou Facebook (20 villes).

Plus de contenu, plus de followers

Pour en venir à de telles conclusions, l’équipe de chercheurs s’est appuyée principalement sur le nombre de comptes sur les réseaux sociaux proposés en lien sur les sites web gouvernementaux. Mais l’engouement des gouvernements pour Twitter ne s’arrête pas uniquement au fait d’être présent sur le réseau, mais s’étend au nombre de publications de contenu. Ainsi, de manière plus précise, sur les 24 villes possèdant un compte Twitter, celles-ci publiraient en moyenne 135 tweets par mois. Les villes les plus actives étant Berlin (plus de 500 tweets/mois), Séoul (plus de 450 tweets/mois), Barcelone (un peu moins de 400 tweets/mois) et Vienne avec un peu moins de 300 tweets par mois. Par ailleurs, cette tendance semble particulièrement intéresser les citoyens. Il seraient ainsi plus de 600 000 followers à suivre le compte Twitter de Hong Kong ou encore 300 000 pour Shenzhen.

Des réseaux moins courant également en tête

Mais les autres réseaux sociaux ne seraient pas en reste. Notamment le géant Facebook qui recense plus de 700 000 likes pour la seule ville de Paris ou Munich avec un peu moins de 400 000 likes. Mais plus étonnamment Flickr tire également son épingle du jeu en atteignant la seconde position des sites ayant le plus de posts de la part des gouvernements les plus actifs. Ainsi, sur seuls 7 gouvernements y possèdant un compte, la moyenne est de 39 photos publiées par mois et par villes. De même, les blogs semblent également se démarquer. Sur les 7 villes possédant une page, la moyenne des publications seraient de 22 posts par mois. Ces résultats ne sont que les prémices de ce travail de recherche. En effet, lorsque les chercheurs auront récupéré plus de données concernant l’usage des réseaux sociaux par les gouvernements, ils estiment pouvoir déterminer si ceux-ci arrivent ou non à atteindre leurs véritable cible de citoyens.

*Parmi celles-ci, on retrouve notamment Amsterdam, Barcelone, Beijing, Berlin, Boston, Chicago, Dubaï, Kuala Lumpur, Londres, Paris, Sao Paulo, Shanghaï...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas