Twitter : les utilisateurs adaptent leur tweet en fonction du destinataire

Par 09 mai 2011
le mot tweet

Pour comprendre si les utilisateurs du site se plient, dans leurs messages, au niveau de langue de leur interlocuteur, il faut comparer leurs origines à une analyse de chaque mot.

Adapte-t-on notre niveau de langage et notre façon de nous exprimer en fonction de nos interlocuteurs sur Twitter ? Il semble en effet que la théorie de la communication adaptative, c'est-à-dire le fait qu'un individu ajuste inconsciemment ses mots, sa syntaxe et ses expressions en fonction de son destinataire, fonctionne sur le site de micro-blogging. D'après les chercheurs de l'université de Cornell et de Microsoft qui ont mené cette étude, il semble en effet qu'il y ait des liens non négligeables en fonction de l'origine sociale et de la localisation des individus.

Construire une grille d'analyse

Pour montrer que cette théorie fonctionne sur Twitter, les chercheurs ont bâti une série d'algorithmes afin de modéliser le niveau d'adaptation. Ils ont pour cela travaillé autour d'une analyse sémantique et stylistique de chaque terme. Chacun des mots utilisés par une personne a alors été classé dans une grille de lecture en fonction du niveau de langue. Ils ont ensuite récupéré des informations sur l'origine sociale et géographique des individus qui échangent et ont comparé la linguistique à ces données. La difficulté réside dans le fait que l'utilisateur n'est pas toujours obligé de répondre dans la foulée à un Tweet.

Plusieurs difficultés

En effet, les travaux menés sur cette théorie avaient pour le moment toujours été menés en laboratoire et sur des conversations en face à face. Twitter change la donne car les utilisateurs ne communiquent pas directement et les messages envoyés sont limités à 140 caractères. L'étude souligne en effet que seul 37 % des tweets sont de type conversationnels. De plus les relations sociales sont souvent très nombreuses sur le site. Pour autant, les modélisations soulignent qu'il existe une corrélation importante entre le niveau linguistique des tweets et la personne avec laquelle l'utilisateur converse.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas