Un boîtier pour les flemmards du bureau

Par 10 juin 2005
Mots-clés : Smart city

Nous faciliter la vie : tel est l'objectif de certains inventeurs qui ne manquent pas d'imagination ni d'originalité pour répondre aux besoins des individus.

Nous faciliter la vie : tel est l'objectif de certains inventeurs qui ne manquent pas d'imagination ni d'originalité pour répondre aux besoins des individus.

L'inventeur du Stealthswitch, lui, a pensé aux employés de bureau qui s'ennuient fermement au travail et préfèrent les jeux vidéos, les enchères sur eBay, la réservation d'un billet de train ou le shopping en ligne à leurs dossiers de travail. Stealthswitch est un petit boîtier de la taille d'une souris d'ordinateur qui se place sous un bureau, à portée du pied de son utilisateur.

Imaginons : notre employé de bureau lambda trompe l'ennui de sa journée par une partie passionnante de Solitaire ou de Freecell. Cataclysme : on frappe à la porte et en quelques secondes le visage d'un collaborateur ou d'un supérieur hiérarchique passe sa tête dans l'encadrement de la dite porte. Pas de panique : notre employé lambda a la chance d'être équipé d'un Stealthswitch.

D'une simple pression du pied sur son petit boîtier noir, l'écran de son ordinateur a changé de visage. Il n'affiche plus le honteux Freecell. Le son du dernier album d'Eminem (pas forcément très corporate) a été coupé. Le site Internet de Lastminute a disparu...
Le Stealswitch ou la tranquillité au bureau pour 30 dollars !!

Le Stealthswitch ne les a pas simplement réduits au bas de l'écran : il les a dissimulés de sorte que personne ne puisse soupçonner leur existence. Le Stealthswitch peut aussi faire disparaître des icônes. Et surtout, il ne laisse pas le bureau de son utilisateur vide : il remplace les applications compromettantes par des documents Word et des tableaux Excel qui assureront à notre employé lambda, sans fatigue, une réputation de collaborateur zélé, très sérieux. Bref, d'un excellent élément pour son entreprise...

Après la sortie de son supérieur et l'écartement de tout danger, une seconde pression sur le Stealthswitch ressuscite toutes les applications disparues. Le prix de la tranquillité dans son entreprise ? 30 dollars sur le site Internet www.stealswitch.com .

Anaïs Grassat, pour l'Atelier BNP Paribas

(Atelier groupe BNP Paribas - 10/06/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas