Un brevet menace les standards Wi-Fi

Par 22 novembre 2006
Mots-clés : Smart city

Les industriels du Wi-Fi accusés de violation de brevets? Cette hypothèse pourrait prochainement devenir réalité. En effet, la CSIRO (Commonwealth Scientific and Industrial Research...

Les industriels du Wi-Fi accusés de violation de brevets ? Cette hypothèse pourrait prochainement devenir réalité. En effet, la CSIRO (Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation), une agence scientifique australienne qui avait déposé en 1996 un brevet technologique, revendique aujourd'hui ses droits.
 
Un procès a déjà été intenté par CSIRO contre Buffalo Technology, un fabricant américain d'équipements pour réseau. Dans son verdict rendu en première instance, le tribunal texan a confirmé la violation par Buffalo Technology du brevet détenu par l'agence. L'équipementier compte faire appel. S'il perd, il pourrait avoir à verser entre 1.5 et 2 millions de dollars de dommages et intérêts.
 
L'affaire pourrait ne pas s'arrêter là. En effet, la formule brevetée par l'agence australienne couvre une méthode de transmission de signaux basée sur la modulation OFDM (Orthogonal Frequency Division Multiplexing), et permet la diffusion simultanée sur plusieurs fréquences. Or ce type de modulation est utilisé dans le standard IEEE 802.11a, g et n, un standard adopté par les fabricants de composants et d'équipements dans de nombreux produits électroniques en raison de son faible coût.
 
Si le jugement est confirmé, de nombreuses entreprises pourraient avoir à payer des royalties à CSIRO sur chaque appareil vendu.
 
En mai 2005, cinq groupes industriels, Dell, Hewlett-Packard, Intel, Microsoft et Netgear, avaient déposé une plainte contre CSIRO dans le but de faire invalider le brevet. Le procès n'a pas encore eu lieu, la plainte ayant été mise en suspens jusqu'à ce que l'affaire soit reprise par un juge texan. A suivre...
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 22/11/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas