Un "chien de Pavlov" électronique

Par 11 mai 2012 1 commentaire
chien de Pavlov

Des scientifiques et des chercheurs en nanotechnologie de la mémoire de l’université de Kiel, ont recréé un processus d’apprentissage mental en utilisant des circuits électroniques. Ils se sont inspirés du travail du chercheur russe Pavlov.

Une cloche et un chien. La cloche sonne et le chien commence à saliver. Lorsque le chien entend la cloche sonner, il lui vient à l’esprit une gamelle pleine. Cela a été rendu possible grâce à la répétition de l’assimilation de l’objet au sentiment de faim, jour après jour. C’est l’étude réalisée par Ivan Pavlov, un célèbre psychologue et physiologiste russe, lauréat du prix Nobel de physiologie et de médecine en 1904. Son expérience, connue sous le nom de "chien de Pavlov", est depuis considérée comme un pas immense dans l’approche du processus d’apprentissage implicite.

En utilisant des composants électroniques spécifiques, des chercheurs de l’Université de Kiel, en collaboration avec le Forschungszentrum Jülich ont réussi à imiter le comportement du chien de Pavlov. Est-il possible de concevoir des circuits neuronaux avec des appareils électroniques afin d’imiter l’apprentissage ? C’est la question que ces chercheurs se sont posée. Ils ont utilisé des dispositifs Memristifs afin de mimer le comportement associatif du "chien de Pavlov", sous la forme d’un circuit électronique.

Le Memristor est une classe d’éléments de circuits électroniques qui présente une caractéristique de mémoire. Les scientifiques ont essayé d’utiliser cet effet de mémoire afin de recréer des réseaux semblables aux connexions neuronales entre les synapses.

Le projet s’est composé de deux impulsions électriques reliées par un dispositif comparateur. Les deux impulsions représentent la nourriture et la cloche de l’expérience de Pavlov. Le comparateur est le dispositif qui compare deux tensions et produit le signal de sortie (la salive) lorsque la valeur seuil est atteinte.

Le circuit électrique a montré un comportement appelé conditionnement classique, dans le domaine de la psychologie. Au delà de ce résultat, les scientifiques ont prouvé que le circuit électrique est capable de désapprendre un comportement particulier, si les deux impulsions ne sont pas appliquées simultanément.

Haut de page

1 Commentaire

C'est marrant, et ça ouvre la voie a beaucoup d'applications en robotique.

Soumis par Braque (non vérifié) - le 18 mai 2012 à 09h23

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas