Un concours de graffitis numériques pour les artistes high-tech

Par 04 décembre 2009 1 commentaire

En faisant appel aux dernières technologies d'animation et de projection, des artistes vont recouvrir la petite ville d'Alys Beach de leurs créations numériques.

La troisième édition du festival Digital Graffiti se tiendra à Alys Beach, en Floride le 12 juin prochain. Les artistes présents feront appel aux nouvelles technologies pour réaliser des oeuvres vidéo qui seront projetées en extérieur sur les murs et les toits de la cité balnéaire. « Nulle part ailleurs l’architecture d’une communauté tout entière n’est utilisée pour devenir ainsi un support pour l’art numérique », affirme le Gouverneur de Floride, Charlie Crist. Plutôt que de peindre les murs à grands jets de bombes aérosols, les artistes font appel aux technologies d’animation et de projection pour projeter des images animées sur les murs. Cette technique est parfois appelée « Photon Bombing » (« bombardement de photons »), ou « projection urbaine ».
Multiplication des projecteurs mobile
Les oeuvres sont parfois déroutantes, amusantes ou franchement expérimentales, mais toutes donnent une nouvelle dimension au décor qu’elles animent ainsi pour quelques minutes. Une des oeuvres présentées lors de l’édition 2009 transformait ainsi la façade blanche d’une villa balnéaire en monstre industriel parsemé de tuyaux entremêlés. Avec la multiplication des appareils permettant de projeter photos et vidéos sur les murs, ce phénomène pourrait prendre de l’ampleur et suivre le même mouvement que ce que l’on a appelé le cinéma mobile. Parmi les sorties les plus récentes, on trouve le Coolpix de Nikon et le LG eXpo, équipé d’un pico projecteur. D’autres viendront probablement.
10 000 $ de prix
Chaque année, le festival attire des milliers de curieux et présente les travaux d’artistes venus du monde entier. On y trouve notamment des créateurs venus de France, d’Italie, d’Australie, mais aussi de Chine, d’Inde ou de Thaïlande. En 2009, un prix de 2 000 $ était offert au vainqueur. Il avait été attribué au Californien Lustre, pour une vidéo baptisée « Lure of Sirens » (littéralement « le chant des sirènes »). Cette année, le premier prix s’élève à 5 000 $, au total, c’est 10 000 $ que se partageront les créateurs primés. Les artistes ont jusqu’au 15 mars 2010 pour s’inscrire.

Haut de page

1 Commentaire

la fresque digitale... only for nostresspeople!!

Soumis par michael.G (non vérifié) - le 15 février 2010 à 23h56

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas