Un emarketing discret pourrait être tout aussi bénéfique

Par 29 avril 2010
Mots-clés : Future of Retail

La génération du baby-boom devrait bientôt massivement naviguer sur le web. Pour que les entreprises profitent du potentiel financier des acheteuses, l'institut Mintel recommande une communication plus discrète.

Les "baby-boomeuses" s'initient plus que jamais aux achats sur Internet. Elles passent en moyenne treize heures par semaine à y naviguer, selon une étude de l’institut Mintel. D’ici à 2015, c’est un accroissement de 40% de cette tranche de population que ce cabinet prévoit. "Les ventes en lignes sont promises à un bel avenir, si les marques parviennent à faire adhérer ces femmes à leur produit", indique Kat Jay, l’un des consultants chargé de l'étude. "Pour y parvenir, les entreprises devront adopter une stratégie de communication transparente", explique à l’Atelier, Julien Grière, directeur marketing de Kreactiv, une agence française de conseil en communication.
Les blogs : des espaces à investir pour les marques
Cette affirmation rejoint les statistiques de l’étude qui révèlent que près d'une femme sur deux - dans l'échantillon sondé - a déclaré effectuer ses achats sur Internet en raison de la tranquillité que cet acte amène. Par contre, "contrairement aux femmes de 20-35 ans, les baby-boomeuses ont des habitudes d’achats qu’il est difficile de faire évoluer". Pour lutter contre cela, le consultant estime que les entreprises doivent continuer à investir les blogs. "Une femme sera plus encline à acheter un produit si celui-ci lui a été auparavant conseillé par une acheteuse".
Internet favorise les innovations marketing
Par ailleurs, et comme le reconnaît l’étude, le cyberespace permet des innovations marketing que l’on ne peut retrouver dans un magasin traditionnel. On peut par exemple citer les simulations de maquillage virtuel, des loteries ou encore des annonces personnalisées de produits ou de rabais. Sans compter qu'avec la popularité croissante des réseaux sociaux, les entreprises vont voir s'ouvrir un champ d’études intéressant pour mesurer les préférences de consommation. Elles pourront d'autant mieux adopter une communication online pertinente et discrète.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas