Un gant connecté redonne de la voix à ceux qui n'en ont pas

Par 05 octobre 2015
Mots-clés : e-Health, gant connecté, Europe
gant connecté

Une jeune étudiante londonienne de l'université de Goldsmiths a pris l'initiative de créer un gant permettant de traduire le langage des signes en un texte écrit.

Afin d'ouvrir de nouvelles possibilités de communication aux personnes muettes ou malentendantes, Hadeel Ayoub a eu l'idée de mettre les objets connectés au service de ceux-ci. Le gant SignLanguageGlove qu'elle a développé contient des micro-capteurs qui détectent les mouvements de flexion de chaque doigt mais aussi le sens dans lequel le gant est orienté pour capter au mieux le geste réalisé par celui qui le porte.

L'étudiante en est déjà à la troisième version de son gant intelligent et celui-ci permet désormais de traduire les gestes réalisés à en une version orale avec une voix artificielle. Elle a aussi entrepris de connecter le gant à une application sur smartphone qui permettrait de traduire le texte produit en différentes langues comme le français ou l'arabe, la version originale étant en anglais.

D'autres entreprises proposaient déjà des produits similaires comme AcceleGlove mais ceux-ci n'avaient jamais été reliés à d'autres appareils. Hadeel envisage aussi de sortir une plus petite version du gant destinée aux enfants. L'étape des prototypes étant en train de se terminer, le gant devrait être prochainement mis sur le marché à un prix avoisinant les 350€. La jeune étudiante espère que les écoles et entreprises prendront l'initiative de l'acheter pour les élèves et employés malentendants ou muets. Une belle initiative qui n'est pas sans rappeler les différentes applications qui cherchent à améliorer le quotidien des déficients visuels.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas