Un Google bombing à base de gaufres dirigé contre John Kerry

Par 13 avril 2004
Mots-clés : Smart city

Ils sont un peu les entarteurs de l’Internet. Et leurs victimes privilégiées sont des personnalités politiques. Le principe de leurs attaques est simple : il s’agit de référencer les sites...

Ils sont un peu les entarteurs de l’Internet. Et leurs victimes privilégiées sont des personnalités politiques. Le principe de leurs attaques est simple : il s’agit de référencer les sites officiels des Hilary Clinton, Jimmy Carter et autres Georges Bush de manière à ce qu’ils apparaissent dans les tous premiers résultats d’une recherche dévalorisante. Les sites Internet de ces trois là apparaissent par exemple au top des réponses correspondant à la requête « miserable failure », sur Google. Campagne présidentielle américaine oblige, les pros du référencement ne sont pas nécessairement anti-Bush, ils peuvent aussi être anti-Kerry. C’est ainsi que le candidat démocrate fait les frais d’un défi que se sont lancé certains de ses opposants. Son site officiel de campagne www.johnkerry.com s’affiche désormais en seconde position sur les moteurs Yahoo et MSN, en réponse à la requête « waffles » (gaufres). Sur Google, il a visiblement plus de mal à s’imposer, puisqu’il n’apparaît pas dans les 1.000 premiers résultats de cette recherche. Mais les créateurs de ce « bombing » affirment que d’ici l’été, le site apparaîtra au nombre des 100 premiers sites référencés, et qu’au moment de l’élection il sera tout premier.Le principe de ces attaques est assez simple : pour qu’elles soient réussies, il faut qu’un grand nombre de responsables de sites Internet et de blogs créent un lien hypertexte, à partir du terme « waffles », qui soit dirigé vers le site officiel de John Kerry. Un moteur comme Google prend en compte le nombre de liens qui existent entre un mot ou une expression et une adresse Internet.Selon les responsables de Google cependant, certaines attaques n’ont pas un impact très important pour leurs victimes. « Miserable failure »,par exemple, n’est pas une recherche très fréquente, comme on peut l’imaginer. « Waffles » l’est plus. Elle permettra d’ailleurs peut-être au candidat démocrate de faire son auto-promotion auprès des ménagères américaines qui cherchent la recette des gaufres. (Atelier groupe BNP Paribas – 13/04/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas