Un logiciel capable d'enrichir et de partager des informations manuscrites

Par 16 juin 2010 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Europe

A partir d'un stylo numérique existant, ''iko'' - développé par l'école de l'image des Gobelins - archive les écrits manuscrits obtenus pour ensuite les partager avec ses contacts ou y ajouter du contenu multimédia.

La prise de note s'enrichit et se partage en réseau grâce au concept sur lequel ont planché cinq étudiants de l'école de l'image Gobelins de Paris. Leur idée s'appuie sur un stylo numérique créé par LiveScribe. Composé d'une mini caméra infrarouge située sous la mine à encre, le stylo numérise une prise de note instantanément et la transfère vers un ordinateur par simple câble USB. Pour augmenter le potentiel de ce stylo, l'équipe d'étudiants a mis au point un logiciel baptisée "iko" sur lequel sont envoyées les notes. Le système les archive et les classe dans une base de données. Puis associe automatiquement à certains mots du contenu multimédia (photo, liens, vidéos…) glané sur Internet. Comme par exemple une définition d'un mot ou sa traduction.
Un réseau social pour le partage de note
"L'utilisateur distingue facilement les mots donnant accès à des informations complémentaires, puisqu'ils changent de couleur lorsque la souris les survole" explique à L'Atelier, Jocelyn Lecamus, l'un des développeurs du projet. Et l'utilisateur peut mémoriser des pages multimédias sous forme de "favoris" pour chaque mot. Par ailleurs, le logiciel intègre également un réseau social qui permet le partage des textes manuscrits et des supports multimédias qui y sont associés, auprès de ses contacts, selon un modèle similaire à Facebook. Pour l'heure, le projet est réalisé dans une optique de soutien scolaire, mais les développeurs envisagent déjà de l'adapter au milieu professionnel. "Lors d'un brainstorming, le chargé de compte rendu peut à la fin de la réunion numériser ses notes, et les transférer à toute l'équipe - ou n'envoyer que certaines parties à tel ou tel corps de métier", expliquent-ils.
Un agenda intelligent
Le concept de base du stylo de LiveScribe s'appuie sur un papier spécifique sur lequel est imprimée une trame invisible de micro-points qui permet au stylo de repérer sa position et ses mouvements."La disposition de plusieurs points est unique, de ce fait, la camera connaît sa position absolue, définie en ordonnées et en abscisses", précise Jocelyn Lecamus. Les développeurs ont prolongé cette possibilité en permettant au stylo de se repérer au sein d'un agenda. De sorte que " le stylo et son application peuvent repérer la date sur laquelle a été écrite une note ou un rendez vous, et ainsi archiver les informations dans un ordre précis". En terme d'utilisation "on pourrait imaginer une synchronisation des rendez vous pris mains avec un agenda professionnel électronique", conclut-il. A noter : les utilisateurs peuvent imprimer eux-mêmes leurs feuilles à l'aide d'une imprimante laser, intégrant la trame de micro-points numérisée.

Haut de page

1 Commentaire

Pour en savoir plus sur le projet iko : http://www.projet-iko.com. N'hésitez-pas à nous contacter si vous avez des questions :p

Soumis par Sébastien Bourdu (non vérifié) - le 16 juin 2010 à 18h28

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas