Un Macbook, un coca et l’addition

Par 23 juillet 2009

La période des soldes, c’est parfois le bon moment pour refaire une santé à son matos informatique. On se rend compte seulement qu’il ne faut pas sauter sur tout ce qui clignote. Et lorsqu’on n’a pas franchement les moyens de se payer la toute dernière bécane portable ornée de la très célèbre pomme, la meilleure chose est encore d’arpenter des boutiques de toutes sortes jusqu’à trouver une affaire digne de ce nom. Certes, l’hypermarché est une des solutions envisageables. Mais dans la série "J’aime pas !", je me sens d’humeur à pointer du doigt cette catégorie de vendeurs sous expérimentés, juste bons à traduire les étiquettes accrochées aux machines suppliantes en exposition, ou encore, pour les plus néophytes, à faire la différence entre un Netbook et une machine à gaufres. Oui on en rencontre. Ils sont même parfois des clichés vivants à la Jean Claude Convenant de Caméra Café. Du moins, ne généralisons pas, ce serait faire un faux procès à toute une profession dont certains demeurent de dignes représentants. Par expérience, mieux vaut encore se tourner vers des enseignes spécialisées ou encore la vente en ligne où les prix peuvent dégringoler à tout moment. Dernier point, ne pas lésiner sur la qualité du service après vente et éviter un parcours du combattant digne des 12 travaux. Ouch ! Mon cuir chevelu s’en souvient encore.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas