Un marketing en ligne encore souvent inadapté

Par 09 décembre 2011
marketing

Les professionnels reconnaissent des manques dans la mise en place d'une stratégie web performante. Parmi leurs griefs : une inadéquation entre les initiatives menées et les attentes des consommateurs

La majorité des marketeurs reconnaît que les outils en ligne dédiés à leur métier sont encore mal exploités. Cela, du fait de stratégies encore peu adaptées à ces nouveaux usages, estime une étude menée par McKinsey auprès d'un échantillon de professionnels exerçant à travers tous les secteurs et à travers le monde. Ce résultat est plutôt étonnant, puisque les mêmes marketeurs sont 81 % à reconnaître l'importance du volet Internet dans le cadre d'une stratégie complète et efficace. Première chose : les méthodes utilisées pour atteindre les consommateurs en ligne ne sont plus adaptées aux supports sur lesquels vont les individus. Ainsi, plus de 78 % des entreprises étudiées usent encore de la page d'accueil de leur site pour entrer en contact avec les consommateurs.

Un problème d'outils et de gestion.

Toutefois, la majorité indiquent vouloir rompre avec cet outil d'interaction, pour réorienter l'action vers des mécanismes à l'usabilité plus grande. Parmi les dispositifs les plus à même de porter cette évolution, on retrouve les applications mobiles ou les réseaux sociaux, cités par respectivement 48 et 47% des sondés. A l'inverse, ils ne sont plus que 28% à affirmer vouloir conserver une page d'accueil interactive. Un autre facteur explicatif tient à la gestion même des politiques en ligne au sein des entreprises. Nombreuses sont encore celles qui hésitent entre une gestion totalement indépendante de la branche web du marketing (mise en place d'une équipe dédiée), et une intégration aux équipes déjà en place.

La gestion de données en tant que critère différentiateur

L'étude révèle enfin les critères qui joueront le rôle de différentiateurs entre les différentes entreprises. Et aux dires d'une grande partie des marketeurs, celle-ci s'effectuera au niveau de la gestion des données. 34% des sondés affirment ainsi considérer la capacité à obtenir et interpréter les avis et informations en provenance des consommateurs comme l'enjeu majeur des prochaines années. Une tendance qui peut se justifier par l'émergence du phénomène Big Data, qui a accru la masse de données disponibles à propos des attentes et expériences des consommateurs de manière exponentielle. Or, peu nombreuses sont les entreprises à avoir adopté des processus de gestion capables de gérer cette masse d'information

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas