Un million de foyers européens est séduit par la télévision numérique.

Par 02 octobre 1997

D'après la quatrième édition de l'étude annuelle d'information et publicité (IP) "la télévision est entrée dans l'ère du numérique, mais pas encore ses téléspectateurs". Avec 80 millions de foyers c...

D'après la quatrième édition de l'étude annuelle d'information et
publicité (IP) "la télévision est entrée dans l'ère du numérique, mais pas
encore ses téléspectateurs". Avec 80 millions de foyers câblés ou
parobolisés, l'Europe dépasse les Etats-Unis où l'on dénombre 70 millions
de foyers raccordés au câble ou équipés d'une parabole. En revanche, les
Etats-Unis enregistrent un taux de pénétration du câble et du satellite de
73 %, contre 33 % en Europe. L'offre de programmes a été démultipliée avec
la télévision numérique. Si en 1995, 303 chaînes étaient diffusées, elles
étaient 383 en 1996 et il y en a aujourd'hui plus de 400 selon IP. Avec
40 chaînes premium, à l'exemple de Canal Plus, et 7 bouquets de
programmes, la télévision à péage arrive largement en tête. 15 millions de
foyers européens, dont 14,5 millions pour l'Europe de l'Ouest, souscrivent
au moins à une chaîne de péage. Le marché européen de la télévision
payante a généré l'an passé un chiffre d'affaires d'environ 24 milliards
de F. Le marché français, avec trois bouquets en compétition, est le plus
dynamique d'Europe, loin devant l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. IP
explique ainsi le rapide succès de CanalSatellite et de TPS "La France ne
propose pas une large sélection de chaînes généralistes et le marché
français est déjà fortement converti à la télévision à péage". En Europe
de l'Ouest, plus d'un million de foyers se seront laissés séduits par les
offres numériques en 1997. Le chiffre d'affaires de la télévision
numérique devrait atteindre près de 6 milliards de F en 2001 selon les
prévisions. La durée d'écoute a augmenté. Les Européens ont passé en
moyenne en 1996, 200 minutes chaque jour devant leur téléviseur (196
minutes un an auparavant). Les Britanniques arrivent en tête avec 229
minutes, la France se classe à l'avant-dernier rang avec 192 minutes,
juste devant le Portugal. En revanche, aux Etats-Unis, la durée d'écoute a
baissé de deux minutes pour s'établir à 239 minutes. Les chaînes diffusées
en clair pan-européennes continuent leur progression. 80 millions de
foyers en Europe, en 1996, dont 58 millions pour l'Europe occidentale
pouvaient les recevoir par câble ou satellite. Distribuée auprès de 72
millions de foyers, Eurosport conserve sa première place devant CNN, NBC
et MTV Europe. Le marché publicitaire des chaînes pan-européennes devrait
s'établir à 1,62 milliard de F en 1997.
(Le Monde - 01/10/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas