Un projecteur fabrique des costumes virtuels

Par 27 mars 2008
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Living Canvas distingue la silhouette et les mouvements de comédiens pour les habiller de textures visuelles. Le degré de précision de ce système de projection semble faire apparaître de véritables habits numériques.

Qui n'a jamais rêvé de changer son apparence instantanément, de se transformer en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ? Les transformistes comme Arturo Brachetti ont du souci à se faire, car une telle prouesse semble désormais réalisable grâce à une nouvelle technique de projection issue du département design de la Glasgow School of Art. Celle-ci est basée sur le concept dit de "canevas vivant" (Living Canvas en anglais) soit la projection de textures lumineuses circonscrites avec précision aux contours de la silhouette d'un individu. Résultat : la personne apparaît comme habillée par ce visuel lumineux dont elle est l'unique "support". Une technologie qui trouvera des applications dans le monde du spectacle bien sûr mais pour laquelle on peut s'attendre à des déclinaisons en marketing.
La fin du costume de scène ?
"Living canvas libère l'artiste de toute contrainte matérielle liée au port d'un costume. Avec cette technologie de visualisation, l'image projetée suit précisément les mouvements de l'individu et s'adapte en temps réel à sa position", explique Martin Naef, directeur technique du projet de recherche. L'habillage lumineux ainsi créé permet aussi à un acteur de passer d'un rôle à l'autre de façon instantanée. Le rendu visuel est en effet spectaculaire selon le chercheur, qui y voit une manière d'introduire des éléments virtuels dans un environnement scénique réel. Le système se base sur un processus préalable de capture infrarouge de la silhouette du sujet. De cette étape découle la formation d'un masque numérique représentant l'artiste, auquel est ensuite appliquée une animation vidéo dite de "texture". La projection de cette dernière est restreinte au seul corps de l'artiste grâce à un prototype de projecteur modifié.
Défi technologique
Et pour évaluer plus finement la position du comédien, le système est également capable de détecter la présence de marqueurs visuels positionnés directement sur l'individu. Toute la partie logicielle des différents appareils utilisés a par ailleurs été optimisée pour améliorer la vitesse d'exécution de ces opérations et réduire les temps de latence. "Il s'agit là d'un challenge technologique au service de l'art", indique le docteur Naef. Pour lui, les aspects mathématiques, algorithmiques et d'ingénierie s'expriment d'eux-même dans ce qu'il qualifie de "production tangible faite d'images esthétiques et expressives". Testé par des élèves de l'Ecole d'art de Glasgow, il est rapidement apparu que le champ d'application de Linving Canvas pourrait s'élargir. Des spots lumineux de haute précision capables de suivre automatiquement leur "cible" ont notamment été évoqués.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas