"Un réseau social mobile commence par la messagerie instantanée"

Par 04 mars 2011
Mots-clés : Digital Working, Afrique
Réseaux sociaux en Afrique

MXit connecte les personnes par un service de chat sur mobile, complété d'options de jeux. Les annonceurs peuvent aussi communiquer avec les utilisateurs par ce biais. Entretien avec Laura Hallam, responsable de marketing.

L'Atelier : votre stratégie de marketing s’inspire des réseaux sociaux…

Laura Hallam : oui, notre but est de développer des solutions pour que nos clients puissent garder un lien avec leurs amis, leurs collègues, leurs familles. MXit est un réseau social mobile mais pas seulement. Notre cheval de bataille, c’est la messagerie instantanée et nous l’améliorons par le divertissement, la vente et l’achat des mobiles, en particulier pour les jeunes. Ce sont en effet leurs comportements sur les réseaux sociaux et leur goût pour le jeu virtuel qui nous inspirent et nous intéressent. Ce que je peux vous dire aujourd’hui, c’est que notre moteur, c’est le divertissement.

Comment développez-vous vos stratégies marketing ?

Laura Hallam : nous avons décidé de ne pas utiliser le canal de la publicité directe en Afrique du Sud pour faire connaître MXit. En revanche, nous sommes une ressource pour les sociétés qui veulent s’engager avec leurs consommateurs et utiliser notre plate-forme de chat comme un support marketing. Nous sommes des partenaires de Nike, Samsung, Adidas, Nokia et nous constituons ainsi un intermédiaire pour qu’ils puissent comprendre plus facilement et plus efficacement les consommateurs sud-africains. Ces sociétés construisent en effet des communautés sur MXit. Nous travaillons avec des partenaires institutionnels comme des organisations internationales. C’est le cas de l’UNICEF, l’organisation mondiale de la santé, l’ONU ou encore le ministère de l’éducation Sud Africain.

Comment se porte le marché Sud-Africain de la communication mobile ?

Laura Hallam : le marché de l’internet mobile en Afrique du Sud est en pleine croissance. D’une part, la demande n’a jamais été aussi importante. Ensuite, c’est l’accessibilité aux réseaux qui devient de plus en plus performante, notamment grâce à l’amélioration des infrastructures. Ces facteurs nous laissent penser que nous avons toutes les chances de développer notre plateforme de messagerie instantanée grâce à d’autres perspectives, plus adaptées aux nouveaux comportements. Aujourd’hui, près de 40 % des Sud Africains utilisent déjà MXit.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas