Un système embarqué dans les voitures signale les risques d'accidents

Par 19 août 2011
Mots-clés : Smart city, Asie
Quand la voiture signale d'elle-même les risques d'accidents

Grace à un dispositif basé sur une interaction entre des capteurs routiers et le système embarqué d'un véhicule, il est désormais possible pour ce dernier de détecter à l'avance les risques d'accident, et d'en informer son conducteur.

 

Rendre la conduite plus sûre est un défi permanent pour les concepteurs automobiles. Afin de relever ce défi, des ingénieurs de l'entreprise Denso ont mis au point un système embarqué capable d'anticiper la route et ses imprévus, basé sur le principe du V2X ("talking car technology"). Par ce biais, les développeurs entendent diminuer par trois le nombre d'accidents routiers ayant lieu chaque année. 

 

Des interactions entre le véhicule et son environnement proche

En pratique, des capteurs et autres radars sont installés à des points sensibles du réseau routier, tels les feux tricolores, ou les virages en épingle. Ceux-ci enregistrent la situation en temps réel et détectent toute anomalie. Ils transmettent alors l'information recueillie aux voitures situées à proximité, par le biais d'une technologie Wi-Fi, DSRC, spécialement conçue pour le projet. Le système embarqué de ces dernières réagit alors en fonction du danger signalé. Par exemple, "vous êtes à un feu rouge, qui passe au vert. Mais juste avant que vous n'appuyiez sur l'accélérateur, votre voiture vous signale que l'intersection n'est pas sûre, et permet de s'arrêter avant de heurter la voiture qui vient de passer au rouge" explique Roger Berg, vice-président de Denso. 

Une technologie dont l'efficacité est encore mal connue

Cette innovation est un important progrès vers la mise en place d'un réseau autoroutier interconnecté. Toutefois, avant de pouvoir l'appliquer à grande échelle, la technologie doit encore passer un certain nombre de tests, visant à s'assurer de ses effets sur la conduite. Les développeurs redoutent avant tout les effets négatifs que pourrait avoir le système sur l'attention, ce qui serait en définitive contre-productif.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas