Un tatouage pour déverrouiller son smartphone

Par 04 août 2014
Digital Tattoo

Avec le Digital Tattoo, le smartphone Moto X se dote d’un accessoire se collant directement sur la peau pour optimiser son déverrouillage. Les accessoires de ce type constituent-ils le futur du wearable ?

Un utilisateur moyen déverrouille à l’aide d’un code son smartphone 39 fois dans la journée, selon les développeurs de l'équipe ATAP de Google, groupe de recherche dans les avancées technologiques. A raison de 2,3 secondes en moyenne pour chaque saisie, Au-delà du smartphone, la protection des données personnelles implique de manier quotidiennement codes et mots de passe, ou même formes libres. Les constructeurs de téléphones en viennent donc à concevoir des astuces ou moyens permettant le déverrouillage automatique du téléphone. Dernièrement, Motorola Mobility a présenté le Digital Tattoo ou tatouage digital fonctionnant avec le modèle Moto X du constructeur.

La technologie NFC

Digital Tattoo a été conçu par l’équipe ATAP de Google (Motorola Mobility ayant appartenu à Google jusqu’à son rachat récemment par le constructeur chinois Lenovo) et la startup américaine VivaLnk, spécialisée dans le développement d’électronique miniature pour tablettes et smartphones. L’entreprise a déposé la marque eSkin, technologie au cœur du Digital Tattoo. Concrètement, cet accessoire se présente sous la forme d’un petit autocollant doté d’un circuit NFC ultra fin qui est particulièrement adapté pour se coller sur la peau sans risques grâce à l’utilisation d’un adhésif médical testé pour sa biocompatibilité. En activant la fonction NFC de son Moto X, l’utilisateur n’aura qu’à approcher son smartphone du tatouage digital pour le déverrouiller.

Déverrouiller son smartphone à tout prix

Vendu en pack de dix stickers pour environ 10 dollars, soit 7,5 euros, chaque autocollant résiste à l’eau ou à l’activité physique intense et peut se conserver jusqu’à cinq jours. Il semble que la volonté de Motorola Mobility est de se placer sur le segment de l’accessoire wearable du futur comme l’explique Deepak Chandra, chef de projet à Google ATAP dans la vidéo de présentation : "Nous travaillons dans l’objectif de faciliter l’expérience des utilisateurs, notamment pour le déverrouillage de leurs smartphones. Un téléphone est un objet personnel donc l’accès à ce dernier devrait aussi être personnalisé." En effet, l’année dernière, Motorola Mobility avait commercialisé Skip, un petit objet s’accrochant aux vêtements et permettant également de déverrouiller son smartphone automatiquement grâce au NFC. En dépit du caractère sécuritaire que ces accessoires revendiquent, leur utilité réelle reste encore à déterminer.

 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas