Un téléphone portable pour les 4-8 ans retiré des magasins Carrefour et BHV

Par 07 février 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

L'idée de business était peut-être bonne : à l'heure où les taux de pénétration de la téléphonie mobile en France ne cessent de grimper, proposer aux 4-8 ans un téléphone spécialement conçu pour...

L'idée de business était peut-être bonne : à l'heure où les taux de pénétration de la téléphonie mobile en France ne cessent de grimper, proposer aux 4-8 ans un téléphone spécialement conçu pour eux pouvait être judicieux.

Répondant à une demande existante, plusieurs enseignes de la grande distribution avaient décidé de commercialiser le "Babymo", un combiné fabriqué par l'industriel chinois CK Telecom. En Europe, le produit de ce dernier est sérieusement ébranlé depuis plusieurs semaines...

En cause ? Une nouvelle étude, publiée au début du mois de janvier par le 'National Radiological Protection Board' britannique et appelant à la plus grande vigilance en ce qui concerne l'utilisation par les jeunes enfants, âgés de moins de huit ans, des téléphones portables.

Selon le rapport publié par les experts, les enfants pourraient être plus vulnérables face aux micro-ondes émises par les téléphones portables, et ce pour trois raisons : les tissus de leur cerveau sont plus sensibles aux ondes, ils y seront plus exposés parce que leur utilisation du portable durera toute leur vie et leur système nerveux est en fort développement jusqu'à l'adolescence.

Les résultats de cette étude ont eu un effet incroyable sur le produit de CK Telecom : la société Communic8 a annoncé qu'elle cessait sa distribution outre-Manche. Dans l'Hexagone, les deux grands distributeurs Bazar de l'Hotel de Ville (BHV) et Carrefour ont annoncé une mesure similaire. D'autres devraient suivre, en Belgique notamment où le débat a été lancé.

En attendant, plusieurs associations ("Agir pour l'environnement' et 'Priartem') ont salué la sagesse des distributeurs, tout en rappelant qu'elles attendaient maintenant un signe du ministère de la Santé, qui selon elles doit maintenant prendre des mesures sociales et sanitaires , pour réglementer la vente de téléphones portables à destination des jeunes enfants.

(Atelier groupe BNP Paribas - 07/02/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas