Un virus informatique profite du tsunami asiatique pour se propager par e-mail

Par 18 janvier 2005
Mots-clés : Smart city, Asie du Sud

A l'heure où de nombreuses organisations non gouvernementales font encore des pieds et des mains pour collecter un maximum de fonds suite à la catastrophe naturelle survenue fin décembre en Asie...

A l'heure où de nombreuses organisations non gouvernementales font encore des pieds et des mains pour collecter un maximum de fonds suite à la catastrophe naturelle survenue fin décembre en Asie du sud, d'autres exploitent le filon pour mener des actions criminelles.

Internet n'échappe pas à cette tendance regrettable : le spécialiste en sécurité Sophos a publié un avertissement dans lequel il met en garde les internautes contre un virus informatique qui se propage via la messagerie électronique. Concrètement, les utilisateurs reçoivent un courriel qui porte l'objet "Tsunami donation ! Please help !".

Une fois la pièce jointe au message ouverte, le virus est libéré et il exploite les données contenues dans le carnet d'adresses de l'utilisateur pour se propager. Autre domaine d'action de ce virus : il peut être utilisé pour lancer des attaques en déni de service contre des sites web.

Depuis le tsunami qui a dévasté plusieurs régions du sud asiatique, plusieurs entreprises de ce genre ont pu être recensées, à ceci près que jusqu'à présent elles visaient à collecter de manière frauduleuse de l'argent supposé servir aux victimes du tsunami.

(Atelier groupe BNP Paribas - 18/01/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas